Jeux isthmiques et jeux olympiques dans la Bible

Voir aussi: Toutes les prières de protection

Jeux isthmiques

Les Jeux isthmiques avaient lieu tous les deux ans, à partir de la moitié du 6ème siècle av. J.C. en l’honneur de Poséidon au sanctuaire de l’Isthme, près de Corinthe.

Ils étaient organisés au printemps de la seconde année suivant les Jeux olympiques et comprenaient la course à pied, la lutte, le pugilat, le pancrace et le pentathlon. Des courses de chevaux et de chars y ont été ajoutées par la suite. Le programme était complété par des concours musicaux. Les découvertes archéologiques montrent qu’à l’origine, de grandes célébrations se tenaient en l’honneur de Poséidon, mais que les évènements sportifs, qui ne duraient que trois jours, y ont été ajoutés par la suite.

Leur programme commençait à l’aube par un sacrifice à Poséidon, suivi d’un déjeuner, et les compétitions sportives commençaient l’après-midi.

Les Jeux étaient conclus par une grande fête. À partir du 5ème siècle av. J.C. avec les évènements sportifs se déroulaient des concours de musique, de poésie et de rhétorique. Les compétitions sportives avaient lieu dans le stade et les concours artistiques dans le théâtre. Les vainqueurs se voyaient attribuer une couronne tressée dans un rameau de pin.

Les jeux olympiques et les sports de compétition dans la Bible

Les sports étaient familiers aux apôtres Pierre et Paul, ce dernier conseilla les Corinthiens qui étaient au courant des rencontres athlétiques qui se déroulaient lors des Jeux isthmiques: “Ne savez-​vous pas que les coureurs, dans une course, courent tous, mais qu’un seul reçoit le prix? Courez de manière à l’obtenir. (…) Mais eux, naturellement, le font pour recevoir une couronne corruptible [qui sera bien vite fanée, Kuen]; nous, au contraire, pour recevoir une couronne incorruptible [qui ne se flétrira jamais].” ( (Corinthiens 9:24, 25.)

Pour l’apôtre Paul dans une course classique il n’y a qu’un premier prix, alors que dans la course chrétienne tous peuvent remporter le premier prix. C’est pourquoi, courez en fixant votre esprit sur l’obtention du prix.

L’apôtre Pierre fit allusion à la couronne du vainqueur. Les deux apôtres savaient que des couronnes étaient décernées lors des différents Jeux:
– couronne de feuilles d’olivier lors des Jeux olympiques,
– couronne de laurier lors des Jeux pythiques,
– couronne de pin lors des Jeux isthmiques.

Toutes ces couronnes finissaient par se faner et se flétrir. C’est pourquoi Pierre recommanda “la couronne de gloire qui ne se flétrit pas” aux chrétiens occupant la fonction d’anciens. (Pierre 5:4)