Que dit l’église à propos du régime végétarien et du végétarisme?

Voir aussi: Toutes les prières de protection

Que dit la Bible sur la nourriture?

Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture: je vous donne tout cela comme l’herbe verte. Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang. (genèse 9:3).

Dieu nous a donc donné pour nourriture tout ce qui vit et se meut, c’est-à-dire les animaux et les plantes.

Cependant les végétariens ne mangent pas de viande et les adeptes du végétarisme ne consomment ni viande,  ni poisson, ni fruits de mer.

 Quel régime alimentaire adopter?

Le semi végétarisme catholique, c’est-à-dire l’observation rigoureuse de toutes les prescriptions de l’Eglise sur le jeûne et l’abstinence, est une pénitence  utile à la santé de l’âme et, en même temps, une application judicieuse de règles d’hygiène alimentaire d’une grande valeur pour les personnes que le régime végétarien guérirait et les malades pour lesquels la viande est un poison.

N’est-il pas évident que le jeûne, et l’abstinence sont les remèdes naturels de toutes les maladies qui ont leur origine dans les excès alimentaires ?

Nous pouvons donc dire avec raison, que le semi-végétarisme catholique, que les lois de l’église sur l’abstinence et le jeûne, sont, à tous les points de vue, un bienfait pour l’homme. Le semi-végétarismecatholique est suffisant pour les personnes qui jouissent d’un état de santé parfait.

Le système alimentaire recommandé par l’église et la Bible peut donc se résumer par:

  1. le régime carné exagéré est mauvais pour le corps.
  2. le régime végétarien qui peut suffire à tous les besoins de l’organisme, ne doit être considéré cependant que comme un moyen thérapeutique puissant.
  3. le régime mixte, tempéré par l’observation rigoureuse des lois de l’abstinence de l’Eglise, n’a aucun inconvénient pour l’état de santé, à la condition de ne manger de la viande qu’à un seul repas et de donner une place prédominante à l’alimentation végétale.