Que faire si aucun assureur ne veut assurer votre voiture?

Voir aussi: Toutes les prières de protection

La garantie responsabilité civile est la seule assurance obligatoire en automobile, elle permet l’indemnisation des dommages causés aux tiers par le gardien ou le conducteur du véhicule.

Si vous ne trouvez pas d’assureurs pour vous garantir car vous avez eu trop de sinistres, conduite en état d’ivresse, fausse déclaration, non paiement de votre assurance etc. vous devez vous adresser au Bureau central de tarification.

Qu’est-ce que le Bureau central de tarification?

Il s’agit d’un organisme pouvant  être saisi par toute personne physique ou morale assujettie à une obligation d’assurance qui s’est vu refuser la garantie par une entreprise d’assurance dont les statuts n’interdisent pas la prise en charge de ce risque.

Il a pour rôle exclusif de fixer la prime moyennant laquelle l’entreprise d’assurance désignée par l’assujetti est tenue de garantir le risque qui lui a été proposé.

Pour quel type d’assurance obligatoire intervient-il ?

Le Bureau central de tarification comporte 5 sections qui correspondent aux assurances obligatoires pour lesquelles il peut être saisi : responsabilité civile automobile, assurance construction (responsabilité décennale/dommage ouvrage), assurance des catastrophes naturelles, assurance de la responsabilité civile médicale, assurance de responsabilité civile des locataires, copropriétaires et syndicats de copropriété.
Il n’a pas compétence pour intervenir pour des assurances obligatoires autres que celles énumérées ci-dessus.
Si vous vous êtes vu refuser la garantie pour un de ces risques, saisissez la section compétente du Bureau central de tarification, le plus tôt possible.

La procédure est entièrement gratuite

Le bureau central de tarification est un organisme paritaire comprenant des représentants des sociétés d’assurance et des représentants d’assujettis. Chaque section a une composition différente fixée par décret (voir article R250-1 du code des assurances).

La procédure de saisine, qui diffère également selon les sections, est fixée par le code des assurances. Respectez-la scrupuleusement, faute de quoi le BCT ne sera pas valablement saisi (voir article R250-2, R250-4, R250-5).

Lorsque le BCT aura fixé le tarif il vous adressera sa décision (article R250-5). Il vous appartiendra de vous rapprocher de l’assureur choisi pour que celui-ci établisse le contrat.

Un commissaire du gouvernement assiste à tous les débats et peut demander une seconde délibération (article R250-6). Vous devez le saisir dans les 30 jours de la date de la décision.