Faire un don

2- Quelles sont les différences entre la Bible et le Coran

Quelles sont les différences entre la Bible et le Coran - suite
Quelles sont les différences entre la Bible et le Coran

LE PÉCHÉ, LA FOI ET LE PARDON

Le Coran et la Sainte Bible soulignent que la volonté de Dieu est que les hommes croient en lui et vivent selon ses commandements. Celui qui transgresse ceux-ci et pèche ne peut en être pardonné que par la miséricorde de Dieu. Le Coran comme la Bible promettent la vie éternelle à ceux qui croient.

Coran

Bible

1. Adam a péché au paradis en mangeant le fruit défendu, mais l’homme n’a pas été coupé de la communion avec Allah par cette transgression. Il n’y a ni Chute, ni péché originel pour l’islam. (2:35-39)1. Adam a transgressé le commandement de Dieu en mangeant le fruit défendu. Ce faisant, il a fait venir sur tous les hommes le péché, la mort et la séparation d’avec Dieu. La réconciliation avec Dieu n’est possible que par la mort de Jésus. (2 Co 5:18-19; Rm 3:20)
2. L’homme est toujours capable de choisir entre faire le bien ou faire le mal. Il peut plaire à Allah en obéissant à ses commandements et en accomplissant de bonnes actions. S’il transgresse les commandements, cela n’affecte pas vraiment Allah, puisque c’est d’abord contre lui-même que l’homme pèche. (7:19-25; 7:23)2. La nature de l’homme est corrompue après la Chute. Il est incapable de faire quoi que ce soit pour expier ses fautes. S’il essaie d’observer la Loi de Dieu, il ne fera que s’enfoncer davantage dans le péché. Chacun de ses péchés est toujours dirigé contre Dieu. (Rm 3:10-12,20; Ps 51:6)
3. La foi, c’est croire qu’Allah existe, lui être reconnaissant et obéir à ses commandements. (2:177)3.La foi, c’est reconnaître son état de péché et sa propre condamnation, accepter la rédemption en Jésus- Christ et vivre selon les commandements de Dieu par la puissance du Saint-Esprit. (Ac 9:1-18)
4. Le pécheur qui se repent espère obtenir le pardon d’Allah. Le Coran loue souvent la miséricorde et la grâce d’Allah , mais dans chaque cas le pécheur ne sait pas s’il recevra ou non le pardon. Il n’est pas certain, dans la vie présente, d’aller au paradis après sa mort. Allah est trop omnipotent pour que l’homme puisse déterminer avec certitude son comportement envers les hommes. (7:156; 3:31)4. Le pécheur qui se repent a la certitude que Dieu lui accorde son pardon, puisque Dieu, dans sa Parole, a promis de le faire. (1 Jn 1:9) Quiconque se réclame de la mort de Jésus et accepte son pardon a l’assurance de la vie éternelle. (Jn 1:12; 1 Jn 3:1)

LA PAROLE DE DIEU – LE SAINT-ESPRIT

Musulmans et chrétiens croient que la Parole éternelle de Dieu est authentique et révélée dans son livre sacré. La Parole de Dieu nous dit comment Dieu est intervenu dans l’histoire des hommes. La Parole de Dieu nous indique aujourd’hui comment orienter notre vie et notre foi. La révélation de Dieu aux hommes s’est faite sous l’action de l’Esprit.

Coran

Bible

1. Le Coran est la parole d’Allah, pure et inaltérée, copie authentique de la révélation céleste originelle. A la différence du Coran, l’Ancien et le Nouveau Testaments ont été corrompus au fil du temps. Le Coran rectifie l’Ancien et le Nouveau Testaments là où ils diffèrent de lui. (2:2; 2:97-98; 43:2-4; 2:83)1. La Bible est la sûre Parole de Dieu. Le Saint- Esprit a présidé à sa rédaction. La Bible ne peut pas faire l’objet de corrections. Elle reste la Parole de Dieu immuable pour l’éternité. (Ap 22:18)
2. Le Coran a été directement révélé à Mahomet par l’ange Gabriel. La personnalité de Mahomet lui-même n’a eu aucun rôle, ce qui garantit l’authenticité du Coran. (26:192-194)2. Diverses personnes ont été inspirées par le Saint-Esprit, de sorte que la Bible reflète leurs caractères particuliers. La personnalité des auteurs bibliques est évidente dans chacun des livres. (2 Tm 3:16)
3. L’Esprit de Dieu était à l’oeuvre dans la révélation des Ecritures qui ont été communiquées à des individus choisis au cours de l’histoire (la Torah à Moïse, les Psaumes à David, l’Evangile à Jésus et le Coran à Maho met). (16:102). Certains individus (par exemple Jésus) ont été remplis de la puissance de l’Esprit (2:87; 5:110), mais l’Esprit fortifie aussi les croyants (58:22).3. La personne du Saint-Esprit est Dieu lui-même, et fait partie de la Trinité. L’Esprit convainc les hommes de péché et de culpabilité. C’est à la Pentecôte qu’il est venu. Il confère des dons spirituels aux croyants et produit du fruit en eux. (Gn1:26; Jn 14:16; Ga 5:22)

CONCLUSION

L’islam et le christianisme ont plusieurs points communs:

Dieu, le Créateur, le Jugement dernier, la vie éternelle et la mort éternelle. Certains personnages de l’Ancien Testament comme Adam, Noé, Abraham, Moïse, David et Jonas sont également présents dans le Coran.

Même Jésus et le Saint-Esprit sont mentionnés dans le livre saint des musulmans. Jésus-Christ y est appelé « Parole de Dieu », « Esprit de Dieu » et « Messie ».

Cependant, souligner ces similarités ne procure qu’une compréhension superficielle des deux religions. C’est surtout à propos de la personne de Jésus-Christ que se situent les différences les plus importantes entre le Coran et la Bible.

Selon le témoignage biblique, Jésus-Christ était non seulement un prophète mais aussi le Fils unique de Dieu, tandis que le Coran nie explicitement la filiation de Jésus.

Alors que l’Ancien et le Nouveau Testaments affirment que la souffrance de Jésus et sa mort sur la croix étaient nécessaires pour racheter ceux qui sont atteints par le péché originel, le Coran rejette non seulement la crucifixion de Jésus, mais aussi le péché originel et la nécessité de la rédemption.

La crucifixion, la rédemption, la filiation du Christ et la Trinité, qui sont les piliers de la dogmatique biblique, constituent pour le Coran les aberrations du christianisme, et plus encore des blasphèmes.

Alors que, selon le témoignage biblique, seuls ceux qui croient en Jésus-Christ, Fils de Dieu, et qui acceptent son sacrifice expiatoire sur la croix hériteront la vie éternelle, le Coran affirme clairement que seuls ceux qui croient que Mahomet a été le dernier prophète de Dieu et que le Coran est la pure vérité hériteront la vie éternelle.

Pour les musulmans, les chrétiens avec leur doctrine de la Sainte Trinité (qui comprendrait, selon le Coran, le Père, le Fils et Marie) commettent le plus grave des péchés: celui de polythéisme.

Ces principales différences théologiques entre le Coran et la Bible manifestent clairement que le créateur omnipotent du Coran ne peut pas être le Dieu trinitaire de la Bible, le Père de Jésus-Christ.

auteur du texte: Christine SCHIRRMACHER docteur en philosophie, enseigne l’islamologie à l’Université de Bonn.