Figuier – Plante médicinale de la Bible

Voir aussi: Toutes les prières de protection

Figuier – Plante médicinale de la Bible

Figuier et figue dans la Bible

Ficus carica

Découvrez comment la figue est utilisée ou mentionnée pour ses vertus médicinales dans la Bible

Le Figuier appartient à l’histoire de l’humanité. C’était un des hôtes du paradis terrestre. Le premier homme, Adam, mangea des figues et couvrit sa nudité des feuilles du Figuier.
Le figuier est très souvent mentionné dans la Bible car il est la seule espèce qui soit, par la saveur de ses fruits, cultivée depuis des temps immémoriaux.
Ce même arbre était honoré chez les Egyptiens qui considéraient son fruit comme le but de tous les désirs, et l’idéal du bonheur. D’après eux, la figue aurait été la première nourriture de l’homme, après le gland.

De tout temps, on a reconnu des propriétés thérapeutiques aux figues.
On appliquait le lait qui sort de toutes les parties du Figuier sur les verrues pour les faire disparaitre. En cas d’inflammations et de brûlures on faisait des compresses de figues fraiches écrasées sur un morceau de tissu chaud et l’on appliquait cette compresse sur la peau.

Le roi Ézéchias atteint d’un ulcère fut sauvé par un de ces cataplasmes de figues.

Citation Biblique
2 Rois 7-11: Esaïe dit : Prenez une masse de figues. On la prit, et on l’appliqua sur l’ucère. Et Ezéchias guérit. Ezéchias avait dit à Esaïe : A quel signe connaîtrai-je que l’Eternel me guérira, et que je monterai le troisième jour à la maison de l’Eternel ?
Et Esaïe dit : Voici, de la part de l’Eternel, le signe auquel tu connaîtras que l’Eternel accomplira la parole qu’il a prononcée: L’ombre avancera-t-elle de dix degrés, ou reculera-t-elle de dix degrés ? Ezéchias répondit : C’est peu de chose que l’ombre avance de dix degrés; mais plutôt qu’elle recule de dix degrés.
Alors Esaïe, le prophète, invoqua l’Eternel, qui fit reculer l’ombre de dix degrés sur les degrés d’Achaz, où elle était descendue.

Folklore:
La sycomantie était une méthode de divination par les feuilles de figuier.
On écrivait la question sur une feuille de cet arbre et si la feuille ne séchait pas immédiatement c’était un signe de malheur.

Dans le monde chrétien, le Figuier est l’arbre sous lequel Adam s’est caché après avoir mangé le fruit défendu et aussi l’arbre où Judas est allé se pendre, on disait que celui qui commet l’imprudence de se coucher à l’ombre d’un Figuier dans les heures chaudes de l’été verra paraître devant lui une femme habillée en moine qui, un couteau à la main, lui demandera s’il souhaite prendre ce couteau par la pointe ou par le manche. S’il répond par la pointe il sera tué tout de suite, s’il dit par le manche, la femme moine se contentera de le rouer de coups.
Quand un sort avait été jeté sur des animaux domestiques, on devait leur faire traverser trois portes qui se suivent en ayant soin d’étendre sur le seuil de chacune une veste tournée à l’envers. Pendant cette cérémonie, on frappait des grands coups sur le sol avec un bâton de Figuier, l’arbre maudit, en prononçant des paroles magiques que seuls les initiés connaissaient.

Propriétés thérapeutiques de la figue :
La figue est adoucissante et laxative, le sirop de figues est employé contre la constipation.
La décoction (15 à 60 grammes pour 500 d’eau) est une boisson employée contre les rhumes.
Bouillies avec du lait, on en fait des gargarismes pour soulager les irritations de la gorge en cas de bronchite ou coqueluche.
Avec les figues sèches ou fraîches on prépare des cataplasmes qui remplacent ceux de farine de graine de lin. Pour apaiser les aphtes et les abcès gingivaux on applique la moitié d’une figue sur la plaie.
La pulpe de figue apaise les douleurs.
Les feuilles du figuier servent à frotter la surface des hémorrhoïdes pour les faire saigner