Oliban – Plantes médicinales de la Bible

Voir aussi: Toutes les prières de protection

Oliban – Plantes médicinales de la Bible

Oliban dans la Bible

Boswellia

Découvrez comment l’oliban est utilisé ou mentionné pour ses vertus médicinales dans la Bible

L’Oliban faisait partie des trésors du Temple d’Israël, il est mentionné de nombreuses fois sous le nom d’encens.

L’oliban est une gomme-résine aromatique dérivée de l’arbre Boswellia (arbre à encens) que l’on trouve dans la corne d’Afrique et la péninsule arabique. L’oliban est très difficile à produire car chaque arbre n’en donne que quelques grammes par année, d’où sa très grande valeur.
Seuls les arbres mâles contiennent de l’oliban et, pour l’obtenir, il faut provoquer une blessure dans le tronc et gratter le peu de résine qui exsude de la blessure. L’oliban ainsi collecté se présente sous la forme de petites boules de gomme-résine aromatique au goût amer, qui répand une odeur agréable en brûlant. Cette résine endurcie, très odoriférante, est l’encens.

Citations bibliques:

Dans la Bible l’oliban entrait dans la composition du saint encens utilisé au sanctuaire, on en mettait sur les offrandes céréalières ainsi que sur chaque pile des pains de présentation offerts au sanctuaire.
L’oliban figurait parmi les très précieux présents que les Mages apportèrent pour célébrer la naissance de Jésus.

Matthieu 2:7-12: Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant: Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer. Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’oliban et de la myrrhe. Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Ésaïe 60:6 : Une multitude de chameaux te couvrira, les dromadaires de Madian et d’Épha; tous ils viendront de Sheba; ils porteront de l’or et l’oliban, et annonceront avec joie les louanges de l’Éternel.
Exode 30:34: L’Eternel dit à Moïse: Prends des aromates, du stacté, de l’ongle odorant, du galbanum, et de l’oliban pur, en parties égales. Tu feras avec cela un parfum composé selon l’art du parfumeur; il sera salé, pur et saint. Tu le réduiras en poudre, et tu le mettras devant le témoignage, dans la tente d’assignation, où je me rencontrerai avec toi. Ce sera pour vous une chose très sainte. Vous ne ferez point pour vous de parfum semblable, dans les mêmes proportions; vous le regarderez comme saint, et réservé pour l’Eternel.
Quiconque en fera de semblable, pour le sentir, sera retranché de son peuple.

Folklore:
Pour les Egyptiens l’Oliban était le parfum le plus sacré et le plus précieux.  C’était le parfum des dieux, et plus   particulièrement celui de Râ le dieu Soleil.

Propriétés thérapeutiques et usage de l’oliban de nos jours:
L’oliban est utilisé pour ses nombreuses propriétés, c’est un puissant anti-inflammatoire, antiseptique, antiviral, expectorant, stimulant du système immunitaire et du système nerveux . Son huile essentielle utilisée en massages contribue à réparer la peau abîmée, favorise la cicatrisation suite à une plaie.
On peut utiliser l’oliban en diffusion, en olfaction, en inhalation, en fumigation, en dilution dans un bain, en massage.
L’huile essentielle d’oliban doit être utilisée avec prudence car à forte dose elle peut avoir un effet psychotrope, c’est-à-dire impacter sur l’activité cérébrale au niveau du système nerveux central.
L’encens d’oliban  brulé seul ou mélangé à d’autres résines est utilisé pour purifier une pièce.