Jeudi 10 mai 2018 : parole du Bienheureux Guerric d’Igny sur l’ascension du Christ

Jeudi 10 mai 2018 : parole du Bienheureux Guerric d'Igny sur l'ascension du Christ

Evangile et verset du jour : Jeudi 10 mai 2018 sur l’ascension du Christ

« Père, ceux que tu m’as donnés, je veux qu’ils soient avec moi, là où je suis ; je veux qu’ils voient ma gloire » (Jn 17,24).

Heureux ceux qui ont maintenant pour avocat devant Dieu leur juge en personne ; heureux ceux qui ont pour intercesseur celui qu’on doit adorer au même titre que le Père à qui il adresse cette prière ! Le Père ne peut pas refuser de satisfaire ce désir exprimé par ses lèvres (Ps 20,3) car il a avec lui une seule volonté, une seule puissance, étant un seul et même Dieu… « Je veux que là où je suis, ils soient avec moi. » Quelle assurance pour ceux qui ont la foi, quelle confiance pour les croyants ! …
Les saints, dont « la jeunesse se renouvelle comme celle de l’aigle » (Ps 102,5) « déploient leurs ailes comme des aigles » (Is 40,31)…

En ce jour, le Christ « s’éleva sous le regard de ses disciples et disparut dans une nuée » (Ac 1,9)

Il s’efforçait d’entraîner leur cœur à sa suite en se faisant aimer d’eux, et il leur promettait par l’exemple de son corps que leur corps pourrait s’élever de la même façon… Aujourd’hui, le Christ, en vérité, « monte sur les chérubins et il vole sur les ailes du vent » (Ps 17,11), c’est-à-dire, il dépasse la puissance des anges. Et pourtant, dans sa condescendance pour ta faiblesse « tel un aigle qui veille sur ses petits » il veut « te prendre et te porter sur ses épaules » (Dt 32,11)… Certains volent avec le Christ par la contemplation ; pour toi, que ce soit du moins par l’amour.

Frère, puisque le Christ, ton trésor, est monté aujourd’hui au ciel, que là aussi soit ton cœur (Mt 6,21).

C’est de là-haut que tu tiens ton origine, c’est là que se trouve ta part d’héritage (Ps 16,5), c’est de là que tu attends le Sauveur (Ph 3,20).