Ce que Dieu a uni, que personne ne le sépare

Prière du matin et commentaire de l’évangile du 25/05/2019

priere du matin évangile du 25/05/2019 sur Gloire à Dieu

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc, Mc 10, 1-12

En ce temps-là,     Jésus arriva dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.

De nouveau, des foules s’assemblèrent près de lui, et de nouveau, comme  ’habitude, il les enseignait.

Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient :
« Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »

Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? »

Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »

Jésus répliqua :
« C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle.   Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme.
    À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère,     il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair.
Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.     Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare ! »

De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question.

Il leur déclara :
« Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle.     Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »

Méditation Pasteur Jean-Pierre Sternberger

C’était un enfant en difficulté scolaire. En classe il ne répondait jamais quand la maîtresse l’interrogeait.

“Alors pourquoi ne réponds-tu pas quand on t’interroge ?” demanda le psychologue.

Et cette fois l’enfant répondit : “La maîtresse, elle ne pose pas de vraies questions. Elle ne pose que des questions dont elle connaît déjà la réponse.”

Ici ces pharisiens ne posent pas une vraie question. Ils ne s’interrogent pas sur la légitimité ou non de répudier une épouse. Ils savent. Au mieux, ils veulent savoir si Jésus sait de la même manière qu’eux. Au pire, ils veulent prouver que Jésus n’est qu’un galiléen ignorant.

Alors, en réponse, et parce que pour lui, la question est importante qui concerne la vie d’hommes et surtout de femmes, Jésus les interroge.

Leur réponse, malheureusement, montre qu’ils ne savent ni entendre la question de Jésus, ni lire le texte de la Thora.

Aussi Jésus remonte-t-il aux tout premiers chapitres de la Genèse et sa lecture est complexe car sont complexes les réalités vécues par les hommes et les femmes qui s’aiment ou ne s’aiment plus, qui se disputent ou se réconcilient. Et il demande simplement à ce que l’être humain ne sépare pas ce que Dieu a uni. Mais sont-ils toujours unis par Dieu, ceux qui se déchirent chaque jour ?

Seigneur, que ton Esprit ouvre nos intelligences aux vraies questions des humains. Cela peut prendre du temps mais tous y gagneront.

Amen – Gloire à Dieu

Jésus fut transfiguré devant eux
Va, vends ce que tu as. Puis viens, suis-moi