Ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur


Prière du matin et commentaire de l’évangile du 22/08/2019

priere du matin évangile du 22/08/2019 sur Gloire à Dieu

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc, Lc 6, 39-45

En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples en parabole :
« Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? »

Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.

Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ?  Comment peux-tu dire à ton frère :
« Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil, »
alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ?

Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.

Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit.

Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non  plus du raisin sur des ronces.

L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur.

Méditation Père Emmanuel Payen

Cet Evangile nous alerte sur 2 points : la formation et le regard.

Tout d’abord, la formation, car « celui qui est bien formé sera comme son maître » nous dit Jésus.
Nous sommes dans une société où la formation intervient dès l’école maternelle et dure quasiment toute la vie. Et l’on sait quel soin prennent les enseignants, les professeurs et les parents pour faire grandir en connaissance les enfants.

Or il y a un domaine où apparait un déficit, c’est la formation à la foi, la formation à l’évangile. Même, dans certaine famille où les parents se sont mariés à l’Eglise et ont fait baptiser leurs enfants, mais ne les envoient pas au catéchisme.
Un chrétien sans formation est en danger.

Enfant, jeune ou adulte, Jésus nous invite à un approfondissement de la foi, à toujours mieux le connaître pour devenir un vrai disciple.

Deuxièmement, le regard.

Là aussi nous sommes dans une société où beaucoup jugent tout le monde, avant même qu’il y ait un véritable procès. Nous sommes façonnés par une opinion publique qui est peu respectueuse ni bienveillante.

C’est l’histoire de la paille et de la poutre, de la paille qui est dans l’œil de mon frère et de la poutre qui est dans mon regard.
Notre regard est étonnamment lucide quand il se pose sur notre prochain, et beaucoup plus indulgent quand il considère nos propres faiblesses.
Aide-nous, Seigneur, à tourner sur nous-même notre sens critique, pour qu’en découvrant la poutre qui est dans mon œil je puisse supporter avec patience la paille dans l’œil de mon frère ou de ma sœur.

Amen – Gloire à Dieu