Ils étaient comme des brebis sans berger

Prière du matin et commentaire de l’évangile du 20/04/2019

priere du matin évangile du 20/04/2019 sur Gloire à Dieu

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc Mc 6, 30-34

En ce temps- là, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné.
Il leur dit :
« Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. »
De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger.
Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart.
Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention.
Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux.
En débarquant, Jésus vit une grande foule.
Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger.
Alors, il se mit à les enseigner longuement.

 

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

Des gens qui vont, qui viennent, qui arrivent, qui partent, qui courent dans tous les sens, sans même plus avoir le temps de manger ! C’est un contexte de grande agitation que Marc nous décrit aujourd’hui, qui n’est pas sans nous faire penser à celui de la vie moderne. « Je n’ai pas le temps » entends-je souvent dans la bouche de mes contemporains.

Mais comme j’aime à le rappeler, il ne s’agit pas d’attendre d’avoir le temps, mais de savoir prendre le temps. Et c’est une double invitation que Jésus nous fait aujourd’hui. Après l’action, savoir prendre le temps de la relecture. « Les apôtres se réunissent auprès de Jésus et lui parlent de tout ce qu’ils ont dit et fait. » Deuxième invitation : après l’action, savoir prendre le temps du repos, en se mettant à l’écart de toute cette agitation.« Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. »

L’Evangile nous présente un manager qui prend soin de ses collaborateurs afin d’éviter le burn-out ! Combien il est important aujourd’hui que les évêques sachent prendre soin de leurs jeunes prêtres, envoyés sur tous les fronts !

Mais le temps du repos ne peut faire oublier l’urgence de la mission. Jésus a le cœur qui souffre en voyant tous ces gens complètement déboussolés , « comme des brebis sans berger ! » Là encore, ne pouvons-nous pas reconnaître dans cette description celle de nos contemporains, dont bon nombre vivent à 100 à l’heure sans guère prendre le temps de réfléchir au sens ?

Puissions-nous aujourd’hui, au cours de cette journée qui peut être s’annonce agitée pour certains d’entre nous, ne pas nous égarer dans un rythme effréné, mais garder la tête sur les épaules pour ne jamais oublier le sens de ce que nous sommes appelés à vivre !

Amen – Gloire à Dieu

Esprit impur, sors de cet homme ! évangile de Saint Marc
Jeune fille, je te le dis, lève-toi !
Livre : Prières à notre Seigneur Jésus Christ