Prière de Saint François de Sales pour protéger la grossesse et le bébé

Grande prière de protection de Saint François de Sales pour la maman enceinte et son bébé à naître

O DIEU éternel, Père d’une infinie bonté, qui avez ordonné le mariage pour multiplier les hommes ici-bas,
repeupler la céleste cité là-haut, et avez principalement destiné notre sexe à cet office,
voulant même que notre fécondité fût une des marques de votre bénédiction sur nous.

Me voici prosternée devant la face de votre majesté que j’adore, vous rendant grâce de la conception de l’enfant auquel il vous a plu donner être dedans mon corps.

Mais, Seigneur, puisqu’ainsi il vous a semblé bon, tendez les bras de votre Providence jusqu’à la perfection de l’oeuvre que vous avez commencée, favorisez ma grossesse de votre protection et portez avec moi, par votre continuelle assistance, la créature que vous avez produite en moi, jusqu’à l’heure de sa sortie au monde, et lors, ô DlEU de ma vie, soyez-moi secourable, et de votre sainte main, supportez ma faiblesse et recevez mon fruit, le conservant jusqu’à ce que, comme il est vôtre par création, il le soit aussi par rédemption, lorsqu’étant reçu au Baptême, il sera mis dans le sein de l’Église, votre épouse.

O Sauveur de mon âme, qui vivant ici-bas avez tant aimé, et si souvent pris entre vos bras les petits enfants, recevez encore celui-ci et adoptez-le en votre sacrée filiation, afin que vous ayant et invoquant pour père, votre nom soit sanctifié en lui, et que votre royaume lui advienne.

Ainsi, ô Rédempteur du monde, je vous le dédie et consacre de tout mon coeur à l’obéissance de vos commandements,
à l’amour de votre service, et au service de votre amour, et d’autant que votre juste courroux rendit la première mère des hommes avec toute sa pécheresse postérité, sujette à beaucoup de peines et de douleurs ses enfantements, ô Seigneur, j’accepte tous les travaux qu’il vous plaira permettre m’arriver pour cette occasion, vous suppliant seulement, par le sacré et joyeux enfantement de votre innocente Mère, de m’être propice à l’heure du mien douloureux, de moi, pauvre et vile pécheresse, me bénissant avec l’enfant qu’il vous plaira me donner, de la bénédiction de votre amour éternel, qu’avec une parfaite confiance en votre bonté, je vous demande très humblement.

Et vous, Vierge Mère très sainte, ma chère Dame et unique maîtresse, qui êtes l’unique honneur des femmes, recevez en votre protection et dans le giron maternel de votre incomparable suavité mes désirs et supplications, afin qu’il plaise à la miséricorde de votre Fils de les exaucer.

Je vous requiers, la plus aimable de toutes les créatures, vous en conjurant par l’amour virginal que vous portiez à votre cher époux, saint Joseph, par l’infini mérite.
de la naissance de votre Fils et par les très saintes entrailles qui l’ont porté.

O saints anges de Dieu, députés à ma garde et à celle de l’enfant que je porte,
défendez-nous, gouvernez-nous, afin que par votre assistance, nous puissions enfin parvenir à la gloire de laquelle vous jouissez pour avec vous louer et bénir notre commun Seigneur et maître qui vit et règne dans les siècles des siècles.
Amen
Saint François de Sales