Le mystère de la porte du monastère d’Alcobaça

curieuse porte du monastère alcobaca

Une porte bien curieuse pour obliger les moines à maigrir

Les moines du monastère de Santa Maria de Alcobaça, situé près de Fatima à 88 kilomètres de Coimbra au Portugal, étaient soumis au Moyen Âge à un traitement infaillible contre l’obésité.

Les moines, qui mangeaient au réfectoire, étaient obligés d’aller chercher leur nourriture dans la cuisine d’à côté. Personne ne faisait le service.

Le problème était qu’ils devaient passer par une porte…. et cette porte mesure  2 mètres de haut mais seulement 32 centimètres de large!

Ceux qui ne pouvaient pas la passer ne pouvaient pas manger et perdaient évidemment du poids rapidement.

Les supérieurs des moines ont eu recours à cette porte parce que la gourmandise est l’un des sept péchés capitaux et que l’obésité rend moins apte aux travaux manuels.

Les religieux appartenaient à l’Ordre cistercien, dont les adeptes travaillaient comme agriculteurs et produisaient tout ce qu’ils consommaient.

En 1834, ils furent forcés de quitter le monastère par un décret gouvernemental supprimant les ordres religieux du Portugal.

Aujourd’hui, le monastère d’Alcobaça, considéré comme l’une des sept merveilles du Portugal, fait office de musée.