Les couettes en plume d’oie des sœurs du Carmel de Verdun

Les couettes en plume d’oie des sœurs du Carmel de Verdun

Pour subvenir à leurs besoins les sœurs du Carmel de Verdun (en Lorraine) fabriquent depuis 1948 couvertures piquées, édredons, couettes et oreillers à plumes d’oie.

Pour faciliter la commercialisation de leur production, elles se sont dotées d’une structure juridique adaptée, une SARL nommée Ateliers Plumlaine. Mais la communauté s’est trouvée plutôt réduite ces dernières années et aujourd’hui seules neuf sœurs travaillent encore à l’atelier de confection.

Environ tous les deux ans, le Carmel ouvre ses portes au public pour montrer son savoir-faire. Un travail artisanal qui bénéficie du label monastique et lors de cette visite  sont disposés dans le cloître, différents stands présentant les articles confectionnés par les sœurs de cette communauté.

On y trouve des jetés de lits et édredons, les couettes en duvet d’oie et en duvet de canard, les couvertures, les cadeaux de naissance, les oreillers et traversins et enfin les coussins en véritable tapisserie des Flandres, à cela s’ajoutent un endroit pour le stockage des couettes et un espace commande pour les personnes qui voudraient des choses particulières, comme du sur-mesure ou de la réfection d’articles en duvet.

Outre la présentation d’articles de literie, ces journées portes ouvertes permettent au public de rencontrer les religieuses et de découvrir la dimension d’humanité dans leur manière de travailler, qui respecte le rythme de chacune  mais également de s’ouvrir à de nouvelles demandes, de s’adapter au marché.

Les revenus des ventes  sont loin de suffire à la subsistance des sœurs, il faut dire que la vente n’est assurée que sur place et la communication se limite quasiment au bouche-à-oreilles.

Cliquez ici pour découvrir le travail monastique des religieuses du Carmel de Verdun