Vie de Sainte Bertille

Vie de Sainte Bertille – Moniale à Jouarre puis abbesse de Chelles (v. 705)

Malgré son héritage noble, Bertille a choisi de consacrer sa vie à Dieu en entrant dans la vie religieuse.  Toute jeune Sainte Bertille  fut moniale à Jouarre puis première abbesse de Chelles dans la Brie champenoise, choisie par la sainte reine Bathilde.

Sa sainteté n’a d’autre source que la réalisation, en quarante-cinq ans, de la vie monastique dans la fidélité à tout instant et au quotidien à ses engagements religieux.

Bertille a rejoint le monastère de Chelles, situé près de Paris en France. Elle a vécu une vie d’humilité, de prière et de service au sein de la communauté religieuse. Elle était connue pour sa piété profonde et sa charité envers les autres. Elle consacrait du temps à la prière et à l’aide aux plus démunis. Elle assuma les charges d´infirmière, de directrice d’école et de prieure.

Sa communauté devint très nombreuse, surtout grâce à l´affluence de filles anglo-saxones.

Au monastère de Chelles dans le diocèse de Meaux, vers 705, sainte Bertille, qui, toute jeune, fut moniale à Jouarre, puis la première abbesse du monastère fondé à Chelles par la reine sainte Bathilde.

Sainte Bertille est souvent vénérée comme la patronne des malades et des maladies oculaires. Sa fête est généralement célébrée le 3 septembre.

La vie de sainte Bertille témoigne de l’importance de la foi et de la charité dans la vie religieuse, ainsi que de l’influence positive qu’un individu dévoué peut avoir sur sa communauté et au-delà.

Source

Sainte Bertille était une religieuse franque du VIIe siècle, connue pour sa piété et sa vie de dévotion. Sainte Bertille est considérée comme un exemple de dévouement à Dieu et de charité envers les autres au sein de la vie religieuse.

Vie de Sainte Bertille