Sainte Hildegarde de Bingen

Vie de Sainte Hildegarde de Bingen

abbesse bénédictine, 35e docteur de l’Église (✝ 1179)

Hildegarde de Bingen  était issue d’une noble famille germanique.

Très jeune, on la confie au couvent de Disibodenberg, un monastère double, sur les bords du Rhin, où moines et moniales chantent la louange divine en des bâtiments mitoyens.

Devenue abbesse, elle s’en va fonder une autre communauté à Bingen puis une à Eibingen. Le style avec lequel elle exerçait son ministère d’autorité est exemplaire pour toute communauté religieuse: elle suscitait une émulation dans la pratique du bien. La sainte commença à décrire ses visions mystiques alors qu’elle était supérieure du Disibodengerg à son conseiller spirituel, le moine Volmar, et à son secrétaire, Richard.

Comme cela arrive toujours dans la vie des vrais mystiques, Hildegarde voulut aussi se soumettre à l’autorité de personnes sages pour discerner l’origine de ses visions craignant qu’elle ne fussent le fruit d’illusions et qu’elles ne proviennent pas de Dieu.  Elle parla à ce sujet avec saint Bernard de Clairvaux qui la tranquillisa et l’encouragea. Puis, en 1147, elle reçut surtout l’approbation du Pape Eugène III qui, lors du synode de Trèves, lut un texte d’Hildegarde que lui avait présenté l’archevêque de Mayence.

Hildegarde a rapporté avoir des visions mystiques depuis son enfance, mais c’est à l’âge de 42 ans qu’elle a commencé à rédiger ses visions sous la direction spirituelle de son confesseur. Ses écrits comprennent des descriptions détaillées de ses visions, qui couvrent des sujets variés comme la nature, la théologie, la morale et la santé.

Théologie et écrits : Ses écrits théologiques, dont « Scivias » et « Liber Divinorum Operum, » la montrent comme une penseuse profonde et novatrice, abordant des sujets tels que la création, le salut et la relation entre l’homme et Dieu.

Musique et compositions : Hildegarde était également une compositrice prolifique. Elle a créé des chants liturgiques et des séquences musicales inspirées par ses visions. Ses compositions sont considérées comme un exemple précoce de musique médiévale.

Le Pape autorisa la mystique à écrire ses visions et à en parler en public. A compter de ce moment-là, le prestige spirituel de Hildegarde s’en trouva grandi, au point que ses contemporains lui attribuèrent le titre de prophétesse rhénane.

Hildegarde de Bingen  experte en sciences naturelles, en médecine et en musique, composa plusieurs ouvrages où elle décrivit religieusement les visions mystiques qu’il lui fut donné de contempler. Pour elle, la création entière est une symphonie de l’Esprit.

Des religieux, des évêques et des abbés s’adressaient à elle, et nombre de ses réponses demeurent valables. Forte de son autorité spirituelle, elle voyagea beaucoup à la fin de sa vie. Partout on l’écoutait car on la considérait une messagère de Dieu.

Hildegarde s’intéressait à la médecine naturelle et à l’herboristerie. Elle a écrit des traités sur les propriétés des plantes et leur utilisation à des fins médicinales.

Elle voyage, va où on l’appelle, prêche dans les cathédrales et les couvents, correspond avec toutes les têtes couronnées, les pontifes de son temps, saint Bernard et bien d’autres.

Elle plaide pour une réforme radicale de l’Église. Depuis sa petite enfance, elle est favorisée de visions exceptionnelles. Par obéissance, elle les couchera sur le papier.

Ses récits apocalyptiques donnent de l’univers une vision étonnante de modernité où la science actuelle peut se reconnaître:  création continue, énergie cachée dans la matière, magnétisme.

La vie de sainte Hildegarde de Bingen témoigne de son engagement envers la spiritualité, la recherche de la vérité et la promotion des connaissances dans de nombreux domaines. Elle reste une figure influente dans l’histoire de la pensée chrétienne et de la culture médiévale.

Sainte Hildegarde de Bingen était une abbesse, mystique, théologienne, compositrice et polymathe du XIIe siècle. Elle était une figure exceptionnelle de son époque et a laissé un héritage important dans plusieurs domaines
sainte hildegarde de bingen

Sainte Hildegarde de Bingen