Histoire de Débora – femme dans la Bible

Histoire de Débora - femme dans la Bible - www.gloireadieu.com

La Bible – Juges 4 et 5

Dans ce temps-là, Débora, prophétesse, femme de Lappidoth, était juge en Israël. Elle siégeait sous le palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la montagne d’Ephraïm et les enfants d’Israël montaient vers elle pour être jugés.

Débora, prophétesse et juge.

Débora sert Dieu comme « juge », elle occupe une fonction inhabituelle pour une femme. Elle se soumet à la volonté du Seigneur et met en œuvre les dons qu’il lui accorde.
Elle croit que la Parole de Dieu se réalisera, malgré les obstacles.
Dieu l’honore en faisant d’elle un instrument de délivrance pour le peuple d’Israël.

Débora signifie « abeille ». Elle est mariée avec Lappidoth, elle est prophétesse et juge en Israël (Juges 4. 4).

Sur quatorze juges en Israël, Débora est la seule femme à assumer cette fonction.

Elle est connue : on vient de toutes les régions du pays pour la consulter (Juges 4. 5).

Avant que Dieu désigne un roi, sur la demande insistante d’Israël (1 Samuel 8. 5-22), Dieu seul régnait sur son peuple.
Si des ennemis attaquaient Israël, Dieu suscitait un juge pour le délivrer et diriger le pays (Juges 2.16).

La Bible ne précise pas que Dieu n’avait trouvé aucun homme capable, compétent ou disponible pour assumer cette charge.
Il y avait une mission à remplir, alors Dieu a tout simplement désigné Débora pour être juge en Israël (Juges 4.4).

 

Le Seigneur a accordé à Débora une autorité et une sagesse reconnues par tout le peuple d’Israël.

A cette époque, Israël subit depuis vingt ans l’oppression de Yabîn, roi de Canaan et le peuple supplie le Seigneur de le délivrer.
Le Dieu d’Israël désigne un juge, Débora.
Pleinement consciente de sa mission, Débora se donne les moyens de l’accomplir.
Elle envoie chercher Baraq (Juges 4. 6) et l’encourage : « Le Seigneur a dit qu’il livrerait Sisera, chef de l’armée du roi de Canaan, entre les mains d’Israël! »

L’ennemi dispose de 900 chars de fer. En bon chef de guerre, Débora met tout en place pour atteindre son objectif.
Elle donne l’ordre à Baraq de réunir 10 000 hommes (Juges 4. 6) mais Baraq se montre réticent, il n’est pas animé du même Esprit que Débora, il semble avoir peur.

La prophétesse donne alors l’exemple en dirigeant elle-même l’expédition.

Elle fait cependant remarquer à Baraq que la gloire de la victoire va lui échapper et revenir à une femme… Débora attend le bon moment avant de déclencher la bataille.

Elle agit comme un général à la tête de son armée et prend ses décisions au temps convenable.

Les armées ennemies sont maintenant mobilisées, Débora lance son armée à l’assaut : «Debout ! En avant ! Le Seigneur te livre l’armée de Sisera!», dit-elle à Baraq (Juges 4.14).

Débora a mis sa confiance en Dieu, elle suit ses ordres.

Elle est prophétesse, l’Esprit du Seigneur l’inspire.

Dieu l’a appelée à remplir cette mission, il va donc lui donner le succès, il l’équipera des dons nécessaires.

Son obéissance et sa foi sont approuvées par le Seigneur : le chef de l’armée cananéenne meurt au combat et l’autorité du roi de Canaan est rejetée.

Débora se réjouit de la délivrance : elle écrit un cantique qui célèbre la victoire du Seigneur.
Baraq s’associe enfin à Débora pour chanter la gloire de Dieu.

Cette grande victoire inaugure une longue période de paix, quarante ans de liberté pour le pays d’Israël (Juges 5. 31).