Influence des couleurs sur les 7 corps subtils en méditation et prière

Nos états d’âme sont en rapport avec les couleurs

 Il est difficile de visualiser un état d’âme  sans y attacher une couleur. Nous disons que le noir est « lugubre », que le blanc est « pur », nous parlons d’une vie « couleur de rose », le brun est « sobre », le gris est « modeste », le vert est « reposant » etc. et nous attachons la « passion et l’amour » au rouge, et la « pitié » au violet.

La méditation ne doit pas être un exercice mental, ni surtout un effort mental difficile et soutenu, mais un exercice des émotions.
Il faut essayer d’atteindre une extase, pas une conclusion, il faut agir par le désir, non par la logique.
La méditation n’est ni plus ni moins efficace que la prière, elle est une autre voie permettant d’atteindre le même but.
Nous arrivons ainsi simplement à réaliser qu’il est possible de faciliter l’acquisition d’un sentiment par l’emploi d’une couleur appropriée.
On éprouverait de la difficulté à prier dans une église toute tapissée en écarlate fulgurant et les études scientifiques se trouveraient sérieusement affectées par une ambiance violette.
Le jaune clair ne permettra aucun sentiment de douceur et le gris perle sera inamical si nous avons une décision à prendre .

Deux lignes démontrent ces concordances: une ligne de caractère psychique, l’autre de caractère occulte.

Influence des couleurs sur les 7 corps énergétiques

L’être humain est divisés en de nombreux plans. Pour les Catholiques, la division est trois : corps, âme et esprit.
Pour les Yogis, la division est cinq, pour les Sikhs, six, pour les Bouddhistes, sept; pour les Druses, huit; pour les Gnotisques, neuf etc. et chacun de ces groupements est parfaitement juste.
En occident il est coutumier de diviser  l’être humain en sept corps, appelés corps subtils, corps énergétiques ou sept plans d’extériorisation. Ces sept corps subtils n’agissent pas tous pendant la vie terrestre,  quelques uns appartiennent à la vie future.

Ces sept corps  et leurs couleurs correspondantes sont les suivantes:
– Corps physique: rouge
– Corps éthérique: nacre
– Corps astral: orange
– Corps mental: jaune
– Corps causal: vert
– Corps bouddhique: bleu
– Corps atmique, aussi appelé corps divin car il nous connecte avec Dieu: violet.

Attribution des couleurs aux sept corps énergétiques

Bien que le rouge soit la couleur du plan physique pour la psyché qui s’exprime dans le corps terrestre, il peut y avoir de nombreux états d’émotion avec de multiples couleurs y attenant.
La nacre est la couleur du corps éthérique ou corps vital, pour lequel le corps matériel n’est que le moule ou l’outil, la nacre indique l’irisation changeante des émotions variantes et des pensées éternellement en mouvement , l’orange est la couleur du corps astral, le rayon de guérison est le rayon orange et que les guérisons occultes se font sur le corps astral.
Le corps mental est naturellement associé avec la couleur jaune attribuée à Mercure et aux conditions de la mentalité.
Le vert représente le corps causal, celui du jugement et de l’équilibre, et le vert est exactement le point d’équilibre dans le spectre solaire à  mi-point entre l’infra-rouge et l’ultra-violet, ou, le mi-point entre le jaune et le bleu. Le vert est aussi la couleur de la Nature qui  est l’équilibre de la manifestation divine.
Le corps Bouddhique est bleu, mais nous n’arrivons à cette étape spirituelle que tard, dans le cycle de nos existence ; le violet du corps Atmique est plus loin encore.

On voit ainsi que pour une méditation ou prière portant sur des problèmes amoureux, touchant les émotions, les sentiments il faut préférer la couleur rouge (bougie, pierre, bijou…) pour agir sur votre corps physique alors que pour des problèmes spirituels il faudra favoriser la couleur violette.

Lorsque vous pratiquez la méditation et la prière il est donc important de s’entourer de la ou des couleurs qui vont vous permettre de vous connecter plus facilement aux buts que vous désirez atteindre.