Aller au contenu

La prière du rosaire

Le Chapelet est la troisième partie du Rosaire, prière du chapelet du rosaire expliquée aux enfants

Quand on a fini de lire ses prières s’il reste du temps, on peut dire son chapelet, on peut le dire aussi pendant les Vêpres.

Tous les enfants doivent apprendre de bonne heure à dire le chapelet du rosaire parce que la sainte Vierge aime beaucoup cette prière là. Il y a quelques années, la sainte Vierge apparaissait à Lourdes dans les Pyrénées à une petite fille nommée Bernadette, pour lui recommander de prier pour les méchants.

Bernadette, en voyant la sainte Vierge, se mit à dire son chapelet, elle n’avait que dix ans et il y avait déjà longtemps qu’elle savait le dire.

On récite le chapelet en disant :
Sur la croix : Je crois en Dieu
Sur les gros grains : Gloire soit au Père
Sur les petits : Je vous salue, Marie

Quand vous serez plus grands vous saurez qu’on peut gagner beaucoup d’indulgences en pensant aux mystères du Rosaire quand on récite le chapelet mais, tout petits que vous soyez, vous pouvez déjà comprendre ce que c’est que les mystères du Rosaire : je vais donc vous les expliquer.
Il y en a quinze, que l’on médite en disant trois chapelets : un mystère par dizaine de chapelet.

Premier chapelet

Au premier chapelet, l’on médite les mystères joyeux.
Première dizaine : l’annonciation
La sainte Vierge était à Nazareth dans sa petite chambre, elle faisait sa prière quand l’ange Gabriel arriva.
Il avait de beaux cheveux blonds bouclés, une belle robe blanche, des ailes brillantes comme de l’or, il dit à la sainte Vierge que le petit Jésus allait venir sur la terre pour sauver les hommes et qu’il serait son petit enfant.
Mon Dieu, faites-moi la grâce de n’être jamais orgueilleux.

Deuxième dizaine : la visitation
L’ange Gabriel dit encore à la sainte Vierge que sa cousine sainte Elisabeth avait besoin d’elle et que Dieu allait aussi lui envoyer un petit enfant.
Marie partit tout de suite et s’en alla à pied ou à dos d’âne par des chemins très raides et pleins de pierres chez sa cousine qui demeurait loin de là pour lui rendre service et porter la bénédiction du bon Dieu au petit enfant d’Elisabeth, qui est saint Jean-Baptiste.
Rendre service aux autres, c’est ce qu’on appelle la charité envers le prochain.
Mon Dieu, faites-moi la grâce d’être toujours charitable.

Troisième dizaine : la naissance de Notre Seigneur
La sainte Vierge était dans l’étable de Bethléhem quand le petit enfant Jésus arriva dans ce monde.
Elle n’avait pas de berceau pour le coucher, elle le mit dans la crèche où était le foin des animaux et l’arrangea le mieux qu’elle put sur la paille, mais c’était bien dur.
Il faisait grand froid et elle n’avait pas de bois pour faire du feu, aussi le petit Jésus pleurait.
Il y avait là un bœuf et un âne qui le réchauffaient de leur souffle.
Cependant les anges allèrent dire à des bergers que Jésus était né et ils vinrent apporter des œufs, du lait etc.
Ils se mirent à genoux devant ce petit enfant pour l’adorer comme leur Dieu.
Bon Jésus, faites-moi la grâce d’aimer les pauvres et de pouvoir quelquefois leur porter quelque chose.

Quatrième dizaine : la présentation au Temple
Quand le petit Jésus eut quarante jours la sainte Vierge le mena au temple de Jérusalem pour l’offrir à Dieu le Père, comme la loi l’ordonnait.
Elle l’offrit aussi pour le salut du monde et c’est comme si elle avait dit :
« Mon petit enfant est venu sur la terre pour sauver les hommes, il faudra pour cela qu’on lui fasse bien du mal, mais je le veux bien pour que les hommes n’aillent pas en enfer. »
Sainte Vierge, vous avez eu alors bien du chagrin, faites que je vous console en étant toujours bien sage.

Cinquième dizaine : le recouvrement de Jésus
La sainte Vierge était retournée à Nazareth avec l’enfant Jésus.
Quand il eut douze ans elle le mena à Jérusalem pour la fête de Pâques et voilà qu’en revenant chez elle elle croyait que l’enfant Jésus était avec saint Joseph et saint Joseph croyait qu’il était avec la sainte Vierge.
Elle eut bien du chagrin en ne le trouvant pas et retourna bien vite à Jérusalem où elle eut la joie de le retrouver dans le Temple trois jours après l’avoir perdu.
Le bon Jésus est dans votre cœur tant que vous êtes sage, mais si vous étiez méchant il s’en irait.
Sainte Vierge Marie, priez tant pour moi que Jésus ne s’en aille jamais de mon cœur et que je n’aie jamais le malheur de le perdre.

Deuxième chapelet

Les mystères douloureux
Première dizaine : l’agonie de Notre Seigneur
Au moment de commencer sa Passion qui devait sauver les hommes, le bon Jésus s’en alla un soir dans un jardin sur la montagne des Oliviers.
Là il se mit à genoux et il pensa à tout le mal que les hommes ont fait sur la terre depuis la désobéissance d’Adam et le méchant Caïn et à tout celui qu’ils feront jusqu’à la fin du monde et il s’offrit à son Père pour réparer tout cela en souffrant tous les tourments de sa Passion.
Il pensa aussi que, malgré tout ce qu’il faisait pour eux, beaucoup d’hommes ne voudraient pas l’aimer et resteraient méchants et cela lui fit tant de chagrin que son corps était couvert d’une sueur de sang.
Cependant, pour sauver les hommes, il accepta d’avance tout le mal qu’on allait lui faire.
Bon Jésus, quand j’aurai envie de mal faire, faites que je pense au chagrin que vous ont fait nos péchés et que cela m’empêche d’être méchant.

Deuxième dizaine : la flagellation
Les méchants ont emmené le bon Jésus, ils l’ont attaché à une colonne et ils ont frappé bien fort sur lui avec des fouets, il était tout couvert de sang.
Bon Jésus, faites-moi la grâce de ne jamais faire de péché mortel.

Troisième dizaine : le couronnement d’épines
Les méchants ont été chercher des branches d’épines bien longues et bien pointues et ils en ont fait une couronne qu’ils ont enfoncée sur la tête de Jésus en frappant dessus avec un roseau dur comme du bois.
Le sang coulait partout sur son front, sur ses joues, dans ses cheveux.
Bon Jésus, cela me fait bien de la peine qu’on vous ait fait tant de mal, mais puisque c’est pour nous que vous avez souffert tout cela, faites que je vous aime beaucoup.

Quatrième dizaine : le portement de croix
Ils ont été chercher une grande croix bien lourde et ils l’ont mise sur les épaules de Jésus pour qu’il la montât au Calvaire, mais ses épaules étaient toutes déchirées par la flagellation et la croix y fit une grande plaie.
Il pouvait à peine marcher et les méchants le poussaient à coups de bâtons pour le faire aller plus vite.
O bon Jésus donnez-moi la patience et le courage de faire, sans me plaindre, des choses ennuyeuses.

Cinquième dizaine : la crucifixion
Arrivé au haut de la montagne du Calvaire, Jésus met sa croix par terre, se couche dessus et vcilà que les méchants prennent de gros clous, en enfoncent dans ses mains et ses pieds en cognant avec un marteau, puis ils mettent la croix debout dans un trou du rocher et Jésus est resté ainsi trois heures sans pouvoir remuer, ayant grand-soif et n’ayant rien à boire et la sainte Vierge était à côté de lui sans pouvoir le soulager.
Enfin il est mort et sa mort a permis aux hommes d’aller au ciel s’ils font ce que Dieu veut, soutenus par sa grâce, dont la mort même de Jésus est la source.
Bon Jésus, faites que tous les hommes profitent de votre mort et appliquez-en les mérites aux âmes du purgatoire.

Troisième chapelet

Les mystères glorieux
Première dizaine : la résurrection
On avait mis Jésus dans un tombeau fermé par une grosse pierre mais le troisième jour il est sorti vivant du tombeau en passant à travers la pierre.
Alors rien ne pouvait plus lui faire de mal et il ne pouvait plus mourir. Il s’est fait voir à la sainte Vierge et aux apôtres.
Nous mourrons, nous aussi, mais nous ressusciterons comme Jésus à la fin du monde, si nous sommes bons, nous serons beaux et brillants comme lui, mais si nous étions méchants, nous serions laids comme des diables.
0 mon Dieu, faites que tous les méchants se corrigent.

Deuxième dizaine : l’ascension
Jésus est resté sur la terre quarante jours après sa résurrection, puis, le jour de l’Ascension, il a conduit ses disciples sur la montagne des Oliviers, il leur a donné sa bénédiction, puis il s’est enlevé tout droit et il est monté dans le ciel plus haut que les nuages, derrière les étoiles.
Les apôtres ne voyaient plus rien, mais ils regardaient toujours en l’air quand deux anges qui avaient de belles robes blanches vinrent leur dire que Jésus reviendrait à la fin du monde pour juger tous les hommes, punir les méchants et récompenser les bons.
0 bon Jésus, faites que j’aille au ciel plus tard et aussi mes parents.

Troisième dizaine : la Pentecôte
Les apôtres retournèrent à Jérusalem avec la sainte Vierge et Jésus leur envoya le Saint-Esprit le jour de la Pentecôte.
Vous le recevrez, vous aussi, dans la confirmation.
Sainte Vierge, Marie, préparez-moi d’avance pour que je reçoive bien le Saint-Esprit.

Quatrième dizaine : l’assomption de la sainte vierge
La sainte Vierge est morte et on l’a enterrée mais quelques jours après, on a ouvert son tombeau et on n’a plus trouvé dedans que des lis et des roses.
Dieu l’avait ressuscitée et elle était allée retrouver le bon Jésus dans le ciel. Elle nous voit et nous aime comme ses enfants.
Sainte Vierge Marie, soyez toujours ma mère et bénissez tous ceux qui mourront aujourd’hui.

Cinquième dizaine : le couronnement de Marie
Quand la sainte Vierge est entrée dans le ciel tous les anges et les saints ont jeté leurs couronnes à ses pieds.
Jésus l’a prise par la main et il l’a fait asseoir sur un trône brillant comme du feu et il lui a mis sur la tête une couronne d’étoiles.
Sainte Vierge Marie, priez pour nous, afin que nous puissions, nous aussi, avoir une couronne quand nous irons dans le ciel, elle sera d’autant plus belle que nous aurons fait plus de bien.

Voilà, mes enfants, ce que c’est que le rosaire.
Je connais des enfants qui, pendant le mois de Marie, lisaient chaque jour un mystère et récitaient une dizaine de chapelet.
Nous exhortons tous les enfants à imiter cet exemple.

Père Joseph

Gloireadieu.com utilise des cookies provenant de Google pour fournir ses services et analyser le trafic. Votre adresse IP et votre user-agent, ainsi que des statistiques relatives aux performances et à la sécurité, sont transmis à Google afin d'assurer un service de qualité, de générer des statistiques d'utilisation, et de détecter et de résoudre les problèmes d'abus.
Cookies settings
Accepter
Politique en matière de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
  • Qui sommes-nous ?

    L’adresse de notre site Web est : https://www.gloireadieu.com/

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur.
    • Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages.
    • Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web.
Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.  
Save settings
Cookies settings