Faire une recherche:

Vie de Saint Daniel et ses compagnons

Vie de Saint Daniel et de ses compagnons – Frère mineurs, martyrs à Ceuta, au Maroc

Ils étaient sept franciscains, six prêtres et un frère laïc, qui débarquèrent le jeudi 30 septembre à Ceuta, au Maroc, pour témoigner de Jésus-Christ devant les Sarrasins: Daniel, Domné, Nicolas, Léon, Ugolin, Samuel et Ange.
Le jeudi soir, ils allèrent loger dans le faubourg chrétien où résidaient les marchands chrétiens.
Saint Daniel et six autres martyrsLe vendredi, ils prêchèrent.

Le samedi, Daniel lava les pieds de ses compagnons, comme le Christ à la veille de sa Passion, puis ils communièrent.
Le dimanche 3, ils entrèrent dans la ville musulmane, le crucifix à la main, prêchant contre Mahomet.

Ils furent aussitôt arrêtés et emprisonnés. Ils passèrent toute la semaine en prison.
Comme ils refusaient d’apostasier, ils furent conduits, le dimanche suivant, sur la grand’place et, agenouillés, ils furent décapités.

 
« Au Chapitre général des Frères Mineurs en 1227, sept frères furent envoyés au Maroc: Daniel, ex-ministre provincial de Calabre, Ange, Samuel, Donnolo, Léon, Nicolas de Sassoferrato et Hugolin.

Arrivés à Tarragone, Daniel et trois de ses frères s’embarquent pour Ceuta où ils s’installent dans le faubourg parmi les marchands italiens qu’ils évangélisent en attendant l’arrivée des trois autres frères. Ils furent tous réunis le 30 septembre et décidèrent d’aller au-devant du martyre; ils s’y préparèrent dans la prière: le 2 octobre ils reçoivent les sacrements; le lendemain ils pénétrèrent dans la ville et, la croix en main, la tête couverte de cendres, ils prêchent Jésus Christ et dénoncent Mahomet.

La réaction fut immédiate: on les arrête. Ils sont jugés et condamnés à mort par le Cadi; on leur tranche la tête le 10 octobre 1227. Leurs restes furent ramenés en Espagne. Léon X approuva leur culte en 1516. » (calendrier franciscain)

À Ceuta au Maroc, en 1227, la passion des sept premiers saints martyrs de l’Ordre des Mineurs: Daniel, Samuel, Ange, Léon, Nicolas et Hugolin, prêtres, ainsi que Domne, religieux. Envoyés par le frère Élie pour annoncer l’Évangile du Christ aux Maures, ils subirent des affronts, des chaînes, des coups et eurent enfin la tête tranchée, recevant ainsi la palme du martyre.

 

 

Source