Faire un don

Le message de guérison et de délivrance de Jésus

livre de priere - www.gloireadieu.com

Qu’est-ce que la guérison?

Les hommes ont toujours craint la maladie et la mort. On dépense des millions et des millions de francs en médicaments ou chez les médecins pour apaiser les souffrances physiques du corps humain.
Les maladies apportent beaucoup de douleurs et de peines.
Certains des plus brillants savants du monde consacrent leurs vies à la recherche et à l’étude afin de trouver des remèdes contre les diverses maladies qui détruisent l’homme.
Leur travail n’a pas été vain, beaucoup de bien a été fait, des vies ont été sauvées et des souffrances apaisées.

Cependant, la maladie demeure et on ne semble pas en voir la fin.

La maladie du corps humain est la conséquence de la chute dans le péché d’Adam et Eve.

Aussi longtemps que l’homme continue à pécher, la maladie continuera dans le monde.

Dieu avait dit au peuple d’Israël, « Si tu écoutes attentivement la voix de l’Eternel, ton Dieu, et si tu fais ce qui est droit à ses yeux, et si tu prêtes l’oreille à ses commandements et si tu gardes tous ses statuts, je ne mettrai sur toi aucune des maladies que j’ai mises sur l’Egypte, car je suis l’Eternel qui te guérit » (Exode 15:26).
Cependant il les mit aussi en garde que s’ils ne lui obéissaient pas « il fera retourner sur toi tous les maux de l’Egypte, dont tu as peur, et ils s’attacheront à toi.

L’Eternel fera venir aussi sur toi toutes les maladies et toutes les plaies qui ne sont pas écrites dans le livre de cette loi, jusqu’à ce que tu sois détruit. (Deutéronome 28:60-61).

Israël avait reçu une promesse de Dieu, s’il péchaient, ils seraient frappés par la maladie. S’ils lui obéissaient, ils ne connaîtraient pas les maux des Egyptiens.

Dieu a tenu promesse, il a été « L’Eternel qui te guérit ».

Lorsqu’ils péchaient, Il leur envoyait des maux. Lorsqu’ils se repentaient, Il les guérissaient. Il en fut ainsi lorsqu’ils parlèrent contre Dieu et contre Moïse.
Alors, l’Eternel envoya contre le peuple des serpents brûlants, ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.

Le peuple vint à Moïse et dit : « Nous avons péché, car nous avons parlé contre l’Eternel et contre toi ; prie l’Eternel qu’il éloigne de nous ces serpents. Et Moïse pria pour le peuple » (Nombres 21:7).

Dieu entendit la prière de Moïse et l’exauça. Il dit à Moïse de mettre un serpent brûlant et de le placer sur une perche, et d’ordonner à tous ceux qui seraient mordus par un serpent de regarder le serpent d’airain pour garder la vie. Il en fut ainsi.

Lorsque Marie et Aaron parlèrent contre Moïse, Dieu frappa Marie de lèpre (Nombres 12:10). A nouveau lorsqu’ils se repentirent de leur péché et demandèrent pardon à Moïse, Moïse pria et après sept jours d’infortune Marie fut guérie.

Nous voyons ainsi que dans l’Ancien Testament la maladie est liée à la malédiction du péché. mais nous voyons aussi que Dieu était « l’Eternel qui te guérit ».

David parlait de Dieu non seulement comme de celui qui pardonne le péché mais aussi comme de celui qui guérit le corps physique.
« Mon âme, bénit l’Eternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits. C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies » (Psaumes 103:2, 3).

Dieu étant un Dieu de clémence veut que son peuple ait une bonne santé. Jérémie exprime ainsi ce désir de Dieu, « Car je te ramènerai à la Santé et je te guérirai de tes plaies » (Jérémie 30:17 ; 33:6).

Mesures prises pour la guérison

Dieu veut encore guérir Son peuple. Dieu n’aime pas que l’homme souffre dans son corps, il a donc pris des mesures pour que nous soyons guéris.

Après la chute, l’homme avait besoin d’un rédempteur, pour le racheter du péché et de la malédiction.

Ce rédempteur est vivant ! Il a pourvu à la guérison de l’homme.

Celui dont nous parlons est bien entendu Jésus Christ, Dieu fait homme (1 Timothée 3:16).

Jésus, né de la Vierge Marie, engendré du Saint-Esprit, S’est laissé crucifier sur une croix cruelle pour le salut de l’homme.

En faisant ceci, non seulement il a permis à l’homme de se repentir de ses péchés, d’être baptisé au nom de Jésus, et de recevoir le Saint-Esprit (Actes 2:38) et la promesse de vie éternelle (Romains 6:23) mais encore d’en appeler à Son Nom pour la guérison divine (Jacques 5:14-15).

Esaïe le prophétisa : « Mais Il a été blessé pour nos péchés, il a été meurtri pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (Esaïe 53:5).

Pierre confirma qu’il en était ainsi « lui- même a porté nos péchés, pour que nous vivions pour la justice ; par les meurtrissures duquel vous avez été guéris » (1 Pierre 2:24).

Voici ce que dit Jacques, « Quelqu’un parmi vous est-il malade, qu’il appelle les anciens de l’Eglise, et qu’ils prient pour lui en l’oignant d’huile au nom du Seigneur; et la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné.

Confessez donc vos fautes les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, en sorte que vous soyez guéris : La prière fervente du juste a une grande efficacité » (Jacques 5:14-16).

Jésus guérit

Le ministère de Jésus sur la terre prouva Sa volonté, Son désir et Sa capacité de guérir. Jésus guérit les malades, malades du corps et de l’esprit.

« Et sa renommée se répandit par toute la Syrie ; et on lui amena tous ceux qui se portaient mal, qui étaient affligés de diverses maladies et de divers tourments, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques, et il les guérit «  (Matthieu 4:24).

A cette époque on disait de Jésus « Il guérit tous les malades «  (Matthieu 12:15).

Le pouvoir de guérison de Jésus n’avait pas de limites. Qu’un homme soit possédé par un ou par cent démons, la parole de Jésus faisait fuir ces démons (Marc 5:9).

Le message de Jésus était un message de guérison et de délivrance.

« L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer de bon- nes nouvelles aux pauvres ; il m’a envoyé pour publier aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés » (Luc 4:18).

Jésus fit tout ceci et IL rendait même la vie à ceux qui étaient morts'(Jean 12:1). Les disciples de jesus guerissaient : Le message de guérison et de délivrance de Jésus ne se termina pas avec Son ascension au ciel.

Il donna aux disciples la mission de continuer son œuvre. Il leur donna le pouvoir de l’accomplir en son Nom.

Ses disciples se réjouissaient lorsqu’il était encore avec eux, de voir qu’ils pouvaient guérir en son Nom non seulement les maux physiques, mais qu’aussi en Son Nom ils pouvaient chasser les démons (Luc 10:17).

Jésus spécifia bien que la puissance de guérison était un signe caractéristique, de ceux qui croient en lui.

« Et ce sont ici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues, ils prendront des serpents ; et quand ils auront bu quelque chose de mortel, cela ne leur nuiera point ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris » (Marc 16:17-18).

Tels furent les signes qui suivirent l’Eglise primitive. Pierre et Jean n’ayant ni argent ni or à donner au boiteux de la porte « la Belle », le guérirent au nom de Jésus. (Actes 3:1-9).

Philippe prêcha l’Evangile en Samarie et les esprits impurs sortirent des possédés et ceux qui étaient boiteux furent guéris (Actes 8:7).

Pierre dit à Enée qui était paralysé depuis huit ans « Jésus Christ te guérit », et Enée se leva immédiatement (Actes 9:34).

Pierre ayant entendu dire que Dorcas était morte, alla là où elle reposait et après avoir prié lui ordonna de se lever. Dorcas ouvrit alors les yeux et, voyant Pierre, elle s’assit (Actes 9:40).

Pierre voyant qu’un boiteux de naissance avait foi en la guérison « dit à haute voix : Lève-toi droit sur tes pieds. Et il sautait et marchait (Actes 14:10).

Alors que l’Apôtre Paul prêchait tard dans la nuit, un jeune homme nommé Eutychus s’endormit profondément. Etant assis sur le bord de la fenêtre, il tomba trois étages plus bas. On le releva mort.

Paul pria pour lui et ce jeune homme repartit vivant (Actes 20:9-12).

Peut-on guérir aujourd’hui?

Ces signes ne finirent pas avec l’Eglise primitive. Ils sont à l’œuvre aujourd’hui dans l’Eglise de Dieu. Les dons de guérison sont compris dans les dons donnés à l’Eglise par l’Esprit (Corinthiens 12:9).

Aussi longtemps que l’Eglise (corps de Christ) existera, ces dons existeront aussi.

Paul nous dit qu’il faut désirer ces dons spirituels (Corinthiens 14:1). Ceux qui disent que l’Eglise n’est pas douée de ces différents dons aujourd’hui, dérobent l’Eglise de Dieu de tout ce qu’IL lui donne et limitent l’efficacité du pouvoir de rachat de la mort de l’ensevelissement et de la résurrection de Jésus.

 Jésus Christ est mort pour nos péchés.

Il veut que nous venions à lui pour être sauvés. Si nous le faisons nous avons la promesse de la vie éternelle.

Cependant l’amour de Jésus pour son Eglise ne s’arrête pas au salut. Il veut que l’homme soit libéré de la malédiction du péché qui comprend la maladie.

Donc par son œuvre de rachat sur la croix du calvaire, il a rendu la guérison de l’homme possible et « par ses meurtrissures nous sommes guéris » (Esaïe 53-5).

Il ne nous reste plus qu’à prier, la prière de la foi Quelqu’un parmi vous est-il malade, qu’il appelle les anciens de l’Eglise pour qu’ils prient pour lui en l’oignant d’huile au nom du Seigneur et la prière et la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera » (Jacques 5:14, 15).

Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement » (Hébreux 13:8).

Il est toujours « le Seigneur qui te guérit » aujourd’hui !