Faire une recherche:

Pourquoi Jesus a-t-il interdit le divorce?

Pourquoi Jesus a-t-il interdit le divorce?

Le divorce a été permis autrefois: pourquoi Jésus-Christ l’a-t-il donc interdit?

Le divorce serait pourtant bien utile pour les couples  malheureux de vivre ensemble.

Autrefois, sous la loi de Moïse, Dieu permit le divorce dans certains cas et dans certaines circonstances.

Jésus-Christ l’a interdit, parce que sa loi est plus parfaite que la Loi ancienne.

Il a rétabli le mariage comme il avait été institué primitivement dans le paradis terrestre où Dieu ne plaça qu’un homme et qu’une femme afin qu’ils soient pour toujours attachés l’un à l’autre.

L’Eglise, gardienne de la Foi de Dieu, condamnera donc toujours le divorce. D’ailleurs ceux qui s’imaginent que le divorce serait une bonne chose se trompent.

a) S’il était permis aux époux de se séparer et de se remarier il n’y aurait plus de tranquillité pour eux.
Au moindre mécontentement, à la moindre dispute on parlerait de rupture.

b) S’il était permis aux époux de se séparer, il n’y aurait plus; de dignité pour là femme.
La femme, qui est la compagne de l’homme deviendrait son esclave.
Elle serait forcée par la crainte du divorce, de se soumettre à toutes les volontés, même injustes et tyranniques, de son mari.

c) si le divorce était permis une fois, pourquoi pas deux fois, trois fois et même aussi souvent qu’on en éprouverait le besoin?

La vie libre des animaux introduite parmi les hommes. Quel joli monde !

d) Et les enfants, quel serait leur sort? Qui s’occuperait de leur éducation?
Ils seraient souvent abandonnés du père et de la mère comme un fardeau trop incommode, alors ils n’appartiendraient plus à personne. On serait forcé de les élever pêle-mêle, en commun, aux frais du public.

Ainsi, avec le divorce, nous verrions dans les familles et la société des désordres affreux, épouvantables, jamais donc l’Eglise n’approuvera un pareil état de choses qui renverse les lois de Dieu et de l’humanité.

S’il est des époux qui se trouvent malheureux de vivre ensemble, ce n’est pas à l’indissolubilité du mariage qu’ils doivent s’en prendre mais à eux-mêmes.

S’ils avaient obéi au sacrement de mariage et pris les dispositions nécessaires, s’ils vivaient en chrétiens fidèles à leurs devoirs, ils n’en seraient pas là.

 


Vous pouvez laisser votre message ou une prière

  S’abonner  
Notifier de