Faire une recherche:

Qu’est-ce que la fête d’Halloween et du Samhain?

Halloween Samhain Samain
Halloween s’impose peu à peu dans nos pays comme une fête bon enfant tout en gardant parfois une réputation douteuse. Pourtant on peut aussi trouver l’occasion de se rendre utile…

Halloween est la fête des affreux, des sorcières aux dents noircies, des vampires sanguinaires et des fantômes cachés sous le lit, des toiles d’araignées à tous les coins de rue, des chauves-souris dans toutes les vitrines, des citrouilles dans toutes les cuisines !

Le dernier jour d’octobre, on fête Halloween qui a envahi les maisons, les rues et les cours d’écoles. Il s’agit pour nous d’une fête bien récente et pourtant son origine remonte à près de 2.500 ans…

Son nom est à l’origine un mot anglais qui s’écrivait All Hallow Eve c’est-à-dire veille de la Toussaint.

Les fêtes de Samhain commençaient la nuit du 31 octobre au 1er novembre
Au cours de cette  nuit  on exécutait tout un cérémonial rigoureux afin de s’assurer d’une bonne année à venir et l’on se déguisait en créature effrayante histoire, peut-être, d’arriver à repousser d’autres créatures plus terrifiantes encore ?

Alors qu’en France la culture celte reculait devant la christianisation, des coutumes populaires de Samain ont continué à se développer en Irlande, en Écosse, au Pays de Galles et dans certaines régions d’Angleterre.

Bizarrement, alors que la fête de l’Halloween est presque enterrée dans ces régions, en Amérique du Nord, elle est plus vivante que jamais !

C’est à la fin du XIXe siècle qu’elle s’y est popularisée avec ses jeux, ses divinations et la coutume du Trick or treat (des bonbons ou des farces).

Aujourd’hui, de nombreux commerçants américains font plus d’affaires à Halloween qu’en fin d’année. Nul doute que cet état de fait en aura alléché quelques-uns de notre côté de l’Atlantique, leur faisant importer la coutume qui semble finalement prendre racine.

Il faut reconnaître qu’elle tombe pile pour animer une période qui n’a rien de réjouissant. L’été est déjà bien loin derrière nous, le ciel est déjà gris et bas, les jours courts et humides. L’hiver est proche, mais Noël est encore loin!

Halloween est aussi la fête pour les enfants

Certains pourront s’effrayer de voir ainsi exploiter l’occulte (sorcières, fantômes, vampires…) à une telle échelle mais se déguiser, par jeu, en une créature et y croire réellement sont deux choses infiniment éloignées.

Et puis, tous les psychothérapeutes vous le diront, les monstres qui peuplent les contes permettent à l’enfant de vivre par procuration ses sentiments négatifs.

L’enfant peut alors mettre un nom sur ces sentiments, les reconnaître, constater qu’il n’est pas le seul à les éprouver et, enfin, les combattre.

Finalement, de bons petits diables ont récemment trouvé une merveilleuse façon de partager cette fête avec les enfants du monde entier, en recueillant des dons par le biais de l’UNICEF. Ce qui fut d’abord l’initiative de quelques enfants préoccupés par le bien-être d’autres enfants est devenu l’un des piliers de l’action de cette organisation au Canada et aux États-Unis.

Chaque année, le soir de l’Halloween, près de deux millions d’écoliers vont de maison en maison, une tirelire UNICEF à la main.

Chaque année des millions de dollars sont recueillis par les jeunes Canadiens au profit des enfants des pays en développement. Il en aura fallu, de la bienveillance pour que l’association du mercantilisme et de quelques petits monstres résulte en une bonne action de grande envergure..


Vous pouvez laisser votre message ou une prière

  S’abonner  
Notifier de