Qui était Janus, le dieu romain des commencements et des fins?

Intro

Qui était Janus, le dieu romain des commencements et des fins?

Le dieu Janus gardien des portes du ciel

Au début du mois de janvier, il n’est pas rare de faire le bilan de l’année écoulée tout en se projetant vers ce que nous réserve la nouvelle, animés de multiples espoirs – qu’il s’agisse de renouveler notre abonnement à la salle de sport ou de trier nos paperasses.

Mais savez-vous que le mot « janvier » nous vient de Janus, le dieu romain des commencements et des fins?

Dans la mythologie romaine, Janus était le roi du Latium (région du centre de l’Italie) et son palais se trouvait sur le mont Janicule, sur la rive ouest du Tibre. Selon l’intellectuel romain Macrobe, Janus reçut les honneurs divins en raison de sa propre dévotion ; très pieux, il montrait l’exemple à ses sujets.

Janus était fièrement vénéré par les romains en tant que dieu « authentique » (par opposition aux dieux hérités du Panthéon grec).

C’était le dieu de la transition – des fins, des commencements, des entrées, des sorties, et des passages.

Le nom de Janus (Ianus, en latin, puisque l’alphabet ne comporte pas de J) est relié étymologiquement au terme ianua, la porte, et Janus est lui-même désigné comme le ianitor – le gardien des portes du ciel.

Pourquoi met-on un genou à terre pour faire sa demande en mariage ?
Le mystère du parfum de Dieu dans l’Antiquité