Mandragore – Plante médicinale de la Bible

Voir aussi: Toutes les prières de protection

Mandragore – Plante médicinale de la Bible

mandragore dans la Bible

Mandragora officinarum

Découvrez comment la mandragore est utilisée ou mentionnée pour ses vertus médicinales dans la Bible

La mandragore est une plante, riche en alcaloïdes aux propriétés hallucinogènes, qui parsème de nombreuses légendes, car on lui attribuait des vertus magiques, des propriétés aphrodisiaques et le pouvoir de fécondation.
La mandragore a la réputation de rendre fécondes les femmes stériles à cause de l’aspect de ses racines fourchues, charnues couvertes de radicelles qui ressemblent à du poil et affectent une forme assez grossière des parties sexuelles de l’homme.
On utilisait la mandragore dans la préparation de philtres d’amour.

Citation biblique:

Rachel et Léa, sont les épouses de Jacob, Rachel est stérile et Léa n’arrive plus à enfanter. Elles utilisent leurs servantes pour avoir des enfants avec Jacob mais cette solution n’est pas satisfaisante.
De plus Jacob, qui préfère Rachel, se dispense de relations avec Léa, ce qui explique peut-être qu’elle n’ait plus d’enfant.
Espérant que consommer des mandragores mettra fin à sa stérilité, Rachel cède sa place à Léa pour une nuit avec Jacob en échange de la fameuse plante. Pour Léa, il suffit d’une nuit avec Jacob pour être enceinte.

Genèse 30:9-17 : Léa voyant qu’elle avait cessé d’enfanter, prit Zilpa, sa servante, et la donna pour femme à Jacob.
Zilpa, servante de Léa, enfanta un fils à Jacob.
Léa dit: Quel bonheur! Et elle l’appela du nom de Gad.
Zilpa, servante de Léa, enfanta un second fils à Jacob. Léa dit: Que je suis heureuse! car les filles me diront heureuse. Et elle l’appela du nom d’Aser.
Ruben sortit au temps de la moisson des blés, et trouva des mandragores dans les champs. Il les apporta à Léa, sa mère. Alors Rachel dit à Léa: Donne moi, je te prie, des mandragores de ton fils.
Elle lui répondit: Est-ce peu que tu aies pris mon mari, pour que tu prennes aussi les mandragores de mon fils? Et Rachel dit: Eh bien! il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils.
Le soir, comme Jacob revenait des champs, Léa sortit à sa rencontre, et dit: C’est vers moi que tu viendras, car je t’ai acheté pour les mandragores de mon fils. Et il coucha avec elle cette nuit.
Dieu exauça Léa, qui devint enceinte, et enfanta un cinquième fils à Jacob.

Folklore:
La mandragore possédait surtout des vertus extraordinaires lorsqu’elle avait été recueillie sous un gibet, arrosée de l’urine d’un pendu. L’homme qui avait la bonne chance de posséder ce talisman le conservait avec soin dans un morceau de linceul, c’était un trésor inestimable, une protection contre les maléfices.
On croyait que le bonheur de la vie était attaché à cette relique et on la consultait dans les actions importantes de la vie.
Une plante qui possédait des vertus si merveilleuses ne pouvait être arrachée comme une racine vulgaire alors on organisait des cérémonies pour la cueillir.
Pour la rendre plus intéressante on lui a reconnu de la sensibilité et raconté qu’elle poussait des cris quand on l’enlevait de terre mais avant, il fallait tracer trois cercles avec la pointe d’une épée autour de la mandragore et l’homme assez osé pour se risquer à l’enlever de terre devait se tourner vers l’orient et se boucher les oreilles avec soin, parce que les plaintes de la mandragore terrorisaient d’épouvante les plus et les tuaient net.

Lors de son procès, on demanda à Jeanne d’Arc si elle avait eu une mandragore et ce qu’elle en avait fait.
« Item, la dicte Jeanne a en coutume de porter sur sa poitrine une mandragore, espérant par ce moyen obtenir un sort prospère en richesse et choses temporelles ; et affirmant que cette mandragore avait un tel effet et vertu. Sur cet article, nie catégoriquement ».
« Interrogée ce qu’elle fit de sa mandragore. Répond qu’elle n’a pas de mandragore, et n’en a jamais eu, mais qu’elle a entendu dire qu’il y en a une près de son village et qu’elle ne l’a jamais vue. Elle dit aussi avoir ouï dire que c’était une chose périlleuse et mauvaise à garder ; mais qu’elle ne sait pas à quoi cela sert’ Interrogée à quoi elle a entendu dire que sert cette mandragore, Répond, A faire venir de l’argent ; mais elle n’y croit aucunement, et dit que ses voix ne lui en ont jamais parlé. » (Vallet de Viriville, historien)

Propriétés de la mandragore
La mandragore est une plante toxique, il ne faut surtout pas la consommer.
Cette plante faisait partie des poison favoris du moyen-âge car son absorption tuait sur le coup, rendait aveugle et fou.

Elle s’utilise sous forme de cataplasme.
Toujours considérée comme une plante favorisant la conception, beaucoup de femmes portent des racines de mandragore sur elles comme amulettes contre la stérilité.
La mandragore est aussi utilisée pour soigner les spasmes, l’asthme, la coqueluche, le rhume des foins, les crises hépatiques et les règles douloureuses.