1 – Vie de la Sainte Vierge Marie

mots clés: , , , ,
Vie de la Sainte Vierge Marie - www.gloireadieu.com
vie de la sainte vierge marie

Le Fils unique de Dieu devant se faire homme et descendre sur la terre son Père lui choisit et prépara une mère digne de lui, cette créature privilégiée fut Marie qu’il combla de grâces, de bénédictions et de privilèges extraordinaires.

Il la fit naître de deux saints époux déjà avancés en âge: Joachim et Anne.

Son père était de la tribu de Juda et de la race de David, et sa mère était de la tribu de Lévi.
Marie vint au monde le 8 septembre, environ quinze ans avant l’ère chrétienne.

Dès sa première enfance, Marie fut élevée à l’ombre d’un sanctuaire de Jérusalem par des femmes pieuses qui se dévouaient au service de Dieu, aux bonnes œuvres et à la prière.

A l’âge de trois ans, la jeune Vierge se consacre irrévocablement à Dieu. C’est ce souvenir que l’Église a voulu perpétuer en instituant la fête de la Présentation fixée au vingt-unième jour de novembre.

Il y avait neuf ans que Marie habitait auprès des saints tabernacles lorsqu’elle perdit son vieux père qui mourut en bénissant sa fille.

Peu de temps après, Anne mourut aussi. Restée orpheline, n’ayant plus rien de tout ce qu’elle avait aimé sur la terre, Marie dirigea toutes ses pensées vers Dieu et décida de consacrer sa vie au Seigneur mais ses tuteurs ne partagèrent pas ses sentiments et bientôt ils songèrent à lui trouver un époux digne d’elle. Marie avait alors de quinze à seize ans.

Ce projet de mariage consterna la jeune Vierge.

Les prétendants se présentèrent et, parmi tous, le sort désigna un pauvre charpentier un homme avancé en âge pour être, aux yeux des hommes, l’époux de Marie, mais aux yeux du ciel le protecteur et le gardien de sa virginité.

Joseph était comme elle de la tribu de Juda et de la race de David on dit même qu’il était le chef et le principal héritier de cette dynastie tombée.

Les deux époux habitèrent la petite ville de Nazareth en Judée sur les bords de la mer de Galilée.

Joseph, malgré son origine illustre, était réduit à gagner sa vie par le travail de ses mains.

La Vierge Marie, plus pure et plus douce que les Anges, passait toutes ses journées à prier et à travailler, dans l’humble solitude de sa maison.

Elle ignorait les grands desseins que le bon Dieu avait sur elle et, en demandant chaque jour, dans ses prières la grâce de voir, avant de mourir, le Dieu Sauveur, le Christ promis et attendu dès le commencement du monde, elle aspirait au bonheur d’être la servante de la Vierge, qui, selon les antiques prophéties, devait l’enfanter.

Il y avait deux ou trois mois que Joseph et Marie étaient à Nazareth, lorsque, le 25 mars, l’Archange Gabriel fut envoyé à Marie pour lui annoncer qu’elle était la créature choisie de toute éternité pour être la mère du Fils de Dieu, le libérateur du monde.

L’Ange étant entré dans le lieu où était Marie, lui dit:
“Je vous salue, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes.”

Marie fut troublée par ces paroles et songeait à ce que pouvait être cette salutation.

L’Ange Gabriel reprit avec un religieux respect :
“Ne craignez point, ô Marie ! car vous avez trouvé grâce devant le Seigneur. Vous allez concevoir et enfanter un Fils, et vous l’appellerez Jésus. Il sera grand et son nom sera le Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera l’héritage royal de David son père, il régnera éternellement sur la race de Jacob et son règne n’aura pas de fin.”

Étonnée de si grandes choses, Marie demanda comment de telles merveilles auraient lieu puisqu’elle s’était donnée à Dieu sans réserve et pour toujours.

L’Ange lui répondit :
“Le Saint-Esprit viendra en vous, la vertu du Très-Haut étendra sur vous son ombre c’est pourquoi celui qui naîtra de vous sera nommé le Fils de Dieu.”

Et pour donner une preuve immédiate et sensible de la vérité de ses paroles, Gabriel ajouta :
“Voilà que votre parente Elisabeth a elle-même conçu un fils dans sa vieillesse, car rien n’est impossible à Dieu.”

Marie répondit par ce mot qui fit descendre le Verbe du ciel et qui retentit à travers les siècles :
“Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon votre parole.”

Aussitôt l’Ange disparut et Dieu le Fils s’incarna en Marie.

C’est ainsi que la Sainte Vierge devint miraculeusement mère.

Mère du Fils unique de Dieu, vraie mère de Dieu, Épouse du Père céleste, Mère du Fils, temple et chef-d’œuvre du Saint-Esprit.

Dès ce moment la petite maison de Nazareth fut la première église catholique et Marie en fut le premier ciboire, le premier tabernacle, le premier autel, mille fois plus saint que nos autels, nos tabernacles et nos ciboires d’or et de pierres précieuses.

2 - Vie de la Sainte Vierge Marie, naissance du Christ
Livre : Prières et rituels pour attirer l'amour
Livre : Prières et rituels pour attirer l'amour