Comment devenir prêtre


Comment devenir prêtre

Devenir prêtre catholique est une décision sérieuse.

Si vous entendez l’appel de Dieu et croyez qu’une vie de célibat et de dévotion à Dieu vous convient, cette décision sérieuse pourrait bien être celle que vous devez prendre.

Généralement, un prêtre doit être un homme qui n’a jamais été marié.

Il existe quelques exceptions à ces conditions, mais pour la plupart des diocèses, être un homme célibataire croyant est nécessaire.
Un veuf peut être accepté dans le cheminement vers la prêtrise. Toutefois, il doit promettre de ne jamais se remarier.

Impliquez-vous dans votre paroisse.

Avant même de penser à aller à l’université ou au séminaire, c’est une bonne idée de commencer en aidant votre paroisse. Les futurs prêtres doivent être catholiques pratiquants depuis au moins 5 ans et impliqués activement dans leur quartier depuis 2 ans.

Faites connaissance avec votre prêtre. Parlez-lui de votre désir de rejoindre le séminaire et voyez si vous pouvez l’assister durant son service, lorsqu’il va rendre visite aux paroissiens qui sont malades ou quand il participe aux activités du quartier.
En plus des services rendus sur l’autel, aidez pour le chant et la lecture. Apprendre à connaitre les livres et les cantiques rendra votre cheminement beaucoup plus facile.

Devenir prêtre n’est pas une décision à prendre à la légère

C’est un chemin qui prend de nombreuses années à être accompli et ne convient pas aux âmes sensibles ou aux personnes qui ont une foi fragile. Si vous vous voyez faire autre chose, la prêtrise n’est peut-être pas pour vous.
Priez pour que Dieu vous vienne en aide pour éclaircir votre situation. Participez à la messe régulièrement, développez vos relations avec le clergé de votre paroisse et ayez une idée de ce que cet engagement représente. Demandez conseil à un conseiller d’orientation ou à un tuteur en qui vous avez confiance dans l’église.

En dehors de devenir prêtre, il existe d’autres titres dans l’Église que vous pouvez rechercher pour rester connecté à Dieu. En plus des diacres et des moines, envisagez de devenir prêtre missionnaire. Ce dernier se concentre sur des missions lors desquelles il vit avec les pauvres et les défavorisés.
Encore une fois, il vaut mieux consulter l’opinion d’un expert dans ce domaine. Si vous êtes aussi impliqué dans l’Église que vous le souhaitez, vous disposerez d’un bon nombre de personnes qui peuvent vous emmener sur le bon chemin. Faites des recherches et puisez dans votre diocèse pour trouver d’éventuelles connexions.

Pour ceux qui ont une licence, la période en séminaire sera réduite de 4 ans. Dans le cas contraire, elle durera 8 ans : c’est à vous de voir. Si vous décidez d’entrer dans un établissement d’enseignement supérieur (public ou privé), il vaut mieux obtenir un diplôme dans un domaine en relation avec la prêtrise comme la philosophie, la théologie ou même l’histoire.

Quand vous serez à l’université, impliquez-vous dans l’aumônerie de votre campus. Utilisez cette période pour effectuer des retraites, aider d’autres étudiants ou vous mettre en contact avec votre nouvelle paroisse ou diocèse. Aller à l’université est loin d’être une dérobade : cela vous offrira l’occasion d’acquérir l’expérience de la vie et est une façon très pratique d’entamer votre carrière.

Postulez pour entrer dans un séminaire. Faites votre demande pour le séminaire par le biais de votre diocèse ou de celui de l’ordre religieux.Ce processus inclut généralement plusieurs questions à propos de vous et votre perception de la prêtrise. Demandez à votre paroisse comment débuter.
Cette étape peut être effectuée juste après l’université ou le lycée. Si vous le faites après l’université, cela vous prendra 4 ans. Après le lycée, environ 8 ans.

Durant ce programme de 8 ans, vous prendrez des cours en alternance et obtiendrez un diplôme similaire. En Europe et en Amérique du Nord, vous quitterez le séminaire avec un Master en théologie.

Chaque école a son propre système de demande. Vous aurez probablement besoin de lettres de recommandation, de preuves de votre implication dans l’église et d’une déclaration d’intérêt par exemple.

Au séminaire, vous passerez les premières années à étudier la philosophie, le latin, le grec, les chants grégoriens, les dogmes, la morale théologique, l’exégèse, la loi canonique et l’histoire de l’Église. Vous prendrez aussi une année pour vous concentrer sur « l’étude spirituelle».

Vous rejoindrez également des retraites, des conférences et des ateliers de travail. Ces activités représentent les aspects de base de votre formation. Vous serez guidé par la méditation et la solitude et on vous donnera le temps nécessaire pour améliorer vos compétences d’orateur.

Source