Faire une recherche:

Quand doit-on faire appel à un prêtre exorciste?

L’exorciste a pour mission d’accueillir des personnes en souffrance qui se pensent victimes de maléfices ou se sentent sous l’emprise du diable.

Il les écoute et discerne avec elles l’origine de leur mal-être, prie avec elles et sur elles et en cas de possession célèbre un exorcisme.

Actuellement l’ensemble des communautés catholiques fait face à un redoublement des demandes d’exorcisme.

« Bien que nous ne tenions pas de statistiques, il y a dans les diocèses une tendance réelle à une augmentation des prises de contact de personnes en souffrance, qui s’adressent à un prêtre exorciste », confirme le P. Emmanuel Coquet, secrétaire général adjoint de la conférence épiscopale.

Quand doit-on faire appel à un prêtre exorciste? www.gloireadieu.com

Comment en arrive-t-on à affronter le diable?

Beaucoup de personnes venant voir l’exorciste ont grandi dans des familles marquées par de graves blessures psychologiques, par des péchés graves, par des pratiques nocives qui peuvent constituer autant de portes d’entrée pour le diable. D’autres ont été confrontées à la sorcellerie, à la magie noire, ou différentes pratiques occultes ; d’autres se pensent victimes de sorts.

Venant « d’un milieu rationnel » de nombreux prêtres  ont été longtemps opposé à la pratique de l’exorcisme. Mais certains de ceux qui sont allé en Afrique en sont revenus transformés :

Le père Gilles Rousselet est l’un des trop rares  prêtres à orienter ses paroissiens en souffrance vers un prêtre exorciste quand il le juge « utile ».

“Ce que j’ai vu en Afrique m’a fait changer et m’a, en quelque sorte, obligé de croire aux forces du mal.”

Actuellement en charge du pôle missionnaire Orléans sud-Sologne, il ne sait pas s’il deviendra lui-même un jour exorciste mais, depuis sa conversion il se forme et cherche des moyens d’accueillir les demandes.

Un prêtre exorciste reçoit de son évêque le Rituel officiel de l’exorcisme qu’il doit respecter de façon très précise. Le livre est attaché à la fonction et l’exorciste doit le rendre à l’évêque à la fin de sa mission. Les exorcistes rendent compte régulièrement de leur mission à leur évêque et suivent des sessions de formation.

La session nationale des exorcistes s’est achevée le 25 janvier à Lyon.

Quelles sont les actions qui favorisent l’action du diable?

– le spiritisme : on commence à invoquer les esprits pour s’amuser, on cherche par exemple à faire tourner les tables, l’un des participants proclame être Satan ou entrer en contact avec les morts.
– la consultation de personnes ayants des pratiques occultes et néfastes.
– les addictions aux drogues, à l’alcool, au sexe, à la pornographie
– les détournements dans la pratique de certaines médecines parallèles
– la magie noire

Les actions du diable et des démons consistent à faire entrer en tentation, conduire à la tristesse et à la désespérance, ôter la paix, diviser et obscurcir les consciences.

Qu’est-ce que le satanisme?

Le satanisme est définit par le rapport à Satan. Il en fait le centre de la vie et de l’explication du monde. Il peut prendre différentes formes d’expressions (religieuses, sociétales, spirituelles, culturelles,…).

Aujourd’hui le satanisme profite plus particulièrement du vide spirituel et du manque de repères. Il peut traduire une révolte contre toute forme de sociétés et institutions car mauvais esprits nuisibles et démons envahissent certains domaines de notre culture contemporaine.

Dans le cas d’une infestation satanique, Satan peut se saisir de l’imagination et de la mémoire d’un corps, et altérer la volonté (mais pas l’âme qui appartient toujours à Dieu, l’homme gardant sa liberté).

Quand le diable agit, il provoque une atteinte psychique : l’écoute, le dialogue et la prière permettent de démêler ces troubles. Dans la possession diabolique, le possédé ne domine plus rien, le mal agit alors sans le consentement de la personne.

Voyants, mediums et marabouts
Les prêtres regrettent que, dans ce mélange de détresse et de quête spirituelle, beaucoup se hasardent dans des pratiques ésotériques « dont ils n’arrivent pas à s’extraire ». 

Ils déplorent les pratiques du spiritisme, très répandues chez les adolescents, de la magie noire et de certaines médecines parallèles, la consultation des voyants, mediums, marabouts, mages, magnétiseurs, guérisseurs ou faux prêtres, très actifs sur Internet, et  qui favorisent l’action du diable “.

Le prêtre exorciste

Confrontée à une forte demande, la totalité des diocèses de France dispose d’un prêtre exorciste, missionné par l’évêque.
Par conséquent, si vous pensez être victime de possession satanique, évitez les charlatans et cherchez de l’aide auprès de votre église qui vous orientera éventuellement vers un prêtre exorciste capable de vous aider.


Vous pouvez laisser votre message ou une prière

  S’abonner  
Notifier de