Le phénomène des cheveux de glace

Mystère des cheveux de glace

Le phénomène des cheveux de glace
Malgré des décennies d’études, le phénomène des cheveux de glace suscite encore de nombreuses questions chez les scientifiques. La formation exacte de ces structures délicates et leur apparence unique restent en grande partie un mystère. Certaines recherches suggèrent que des bactéries présentes dans le bois peuvent jouer un rôle dans la formation des cheveux de glace, mais les mécanismes précis restent à élucider.

Cependant, ce phénomène naturel continue de fasciner les amateurs de nature et de photographie. Les cheveux de glace offrent un spectacle rare et éphémère, témoignant de la beauté et de la diversité de notre environnement.

Les cheveux de glace ou chevelure de glace sont le phénomène d’apparition de glace sous forme de filaments très fins, par temps de gel, à partir de morceaux de bois mort ou d’autre végétaux. Le phénomène est comparable mais distinct des pipkrakes, issues du sol et plus grossières. Les cheveux de glace sont différents du givre par leur apparence comme par leur formation.

Les cheveux de glace se forment généralement dans des environnements forestiers humides et froids pendant les mois d’hiver. Le processus de formation commence lorsque l’eau contenue dans le bois gelé est poussée vers l’extérieur par la pression exercée par la sève de l’arbre. L’eau gèle alors au contact de l’air froid et se cristallise en de minuscules filaments.

La formation des cheveux de glace nécessite des conditions spécifiques, notamment une humidité élevée, des températures proches de 0 °C et la présence de certains types de champignons dans le bois. Ces champignons décomposent la cellulose du bois, libérant de l’eau qui est ensuite transformée en cheveux de glace par le gel.

Les cheveux de glace apparaissent sur des végétaux particuliers, comme le bois mort de hêtre ou de chêne. Leur observation donne à penser que l’eau contenue dans le bois est expulsée à travers les pores du bois par son expansion à l’approche du point de congélation, et gèle sous forme de fils très fin au contact de l’air.

Le mécanisme pourrait néanmoins être plus complexe et être lié à la présence de champignons sur ces bois en décomposition1. la poussée de ces fils de glace peut avoir une force suffisante pour repousser l’écorce d’un bois mort.

La formation est très fragile, elle se détruit au toucher ou au souffle et disparait naturellement par fonte ou sublimation si elle est exposée au soleil.

Découvrez le phénomène des cheveux de glace ou chevelure de glace, des formations délicates qui se forment dans certaines conditions environnementales spécifiques.

Le phénomène des cheveux de glace