Aller au contenu

Les Charlottes, des religieuses en prison

Les religieuses des prisonniers

En 1793,  sous l’époque de la Terreur qui succéda à la Révolution Française, le curé d’Ainay à Lyon fut jeté en prison ainsi que sa jeune servante Charlotte Dupin.

C’est dans cette prison que Dieu envoya un message à la jeune femme et de cette  inspiration divine naquit l’oeuvre des prisons.

Charlotte Dupin avait promis de se consacrer au service des pauvres prisonniers si elle était libérée et, après sa libération elle continua de rendre visite aux prisonniers.

Rapidement débordée, sa soeur et d’autres jeunes filles viennent l’aider à porter aux prisonniers des vivres et des vêtements qu’elles récoltent pour eux, elles créent une société de bienfaisance baptisé les « Charlottes » qui se consacre à la visite des détenues.

A cette époque les prisonniers souffraient de la faim, de la misère et du total manque d’hygiène. Les Charlottes avaient tellement de  travail que leurs  visites deviennent quotidiennes.

L’administration pénitentiaire demanda  alors au groupe de loger dans la prison et en 1819 l’église demanda aux « Charlottes » de s’affilier aux soeurs de Saint-Joseph de Lyon, eles prononcèrent leurs voeux et devinrent religieuses.

En 1841 les religieuses de Saint-Joseph de Lyon qui s’occupent des prisons forment une nouvelle congrégation, elles s’installent en Haute-Vienne et prennent le nom de « Soeurs Marie-Joseph pour les prisons« .

A la mort de Charlotte Dupin, le 15 avril 1805, Jeanne-Louise Jullian puis Elisabeth Dupleix prennent en main la société et lui donnent un règlement approuvé par les autorités ecclésiastiques (indulgences reçues par le cardinal Caprara le 13 août 1805).

Religion en prison

La société est alors répartie en quatre sections :

les quêteuses, les distributrices, les lectrices qui enseignent la Bible et les Saintes écritures aux prisonniers et les peigneuses qui, à l’image du Christ, lavent et peignent les indigents.

Des prisons de Lyon (en 1819) à la prison de la Petite Roquette puis à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis sans oublier le dépôt des femmes du Tribunal de Grande Instance de Paris, les religieuses ont été pendant près de deux siècles les collaboratrices discrètes et efficaces de l’administration pénitentiaire.

Aux alentours des années 1880/1890, les sœurs de la congrégation sont désormais présentes dans quelques cinquante établissements pénitentiaires.

L’administration leur confiera naturellement la gestion des crèches dans les maisons d’arrêt (Fresnes) ou dans les maisons centrales pour femmes (Haguenau, Rennes) au sein desquelles elles déploieront là aussi une inépuisable énergie pour que mamans et enfants tentent d’oublier un peu l’univers carcéral.

En 1995, un enseignant spécialisé de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis introduit un recours devant le tribunal administratif de Versailles en attaquant la légalité de la convention passée par le Ministère de la Justice avec la congrégation.

Selon le plaignant, leur présence viole le principe de laïcité inscrit dans la Constitution et leur présence ne devrait pas être imposée à des détenues de toutes confessions ou courants de pensée.

L’absence de recrutement, le vieillissement des sœurs, notamment celles travaillant pour le compte de la Préfecture de Police au dépôt des femmes du Tribunal de Grande Instance de Paris mettront un terme à près de deux siècles de présence apaisante des sœurs de la congrégation dans les prisons de femmes.

Les dernières d’entre elles quitteront la Maison d’Arrêt des Femmes de Fleury-Mérogis en 2011 pour poursuivre hors les murs leur action.

Celles du Dépôt fermeront la porte du célèbre petit jardin clos de la Conciergerie en avril 2013.

dis-lui pour moi belle histoire d'amour e-book gratuit
Gloireadieu.com utilise des cookies provenant de Google pour fournir ses services et analyser le trafic. Votre adresse IP et votre user-agent, ainsi que des statistiques relatives aux performances et à la sécurité, sont transmis à Google afin d'assurer un service de qualité, de générer des statistiques d'utilisation, et de détecter et de résoudre les problèmes d'abus.
Cookies settings
Accepter
Politique en matière de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
  • Qui sommes-nous ?

    L’adresse de notre site Web est : https://www.gloireadieu.com/

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur.
    • Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages.
    • Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web.
Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.  
Save settings
Cookies settings