Pourquoi célèbre-t-on la messe de minuit la veille de Noël?

Pourquoi célèbre-t-on la messe de minuit la veille de Noël?

Pourquoi faire une messe à l’heure de minuit?

Minuit est une heure hautement symbolique qui marque le début d’un jour nouveau, le passage des ténèbres à la lumière et rappelle un texte de l’Ancien Testament : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort, la lumière a resplendi » (Isaïe 9, 1)

La messe de minuit est la messe qui précède le jour de Noël, lors de la veillée de Noël, le soir du réveillon. C’est une très ancienne tradition de Noël, qui remonte au 7° siècle où à l’époque on célébrait trois messes successives, la messe de minuit, la messe de l’Aurore, la messe du Jour, depuis le 19° siècle, les trois messes, sont dites, à la suite l’une de l’autre, lors de la veillée de Noël..

La première était célébrée à minuit en accord avec l’antique tradition selon laquelle Jésus serait né à cette heure-là.

Noël est avec Pâques la seule fête à avoir une messe de la nuit ou encore messe des anges qui insiste principalement sur l’événement de la naissance de Jésus à Bethléem et l’adoration des bergers avertis par les anges.

La messe de l’aurore ou messe des bergers a lieu aux premières lueurs du jour pour célèbrer l’apparition du Christ lumière qui vient éclairer le monde.

La messe du jour, ou messe du Verbe divin célèbre la naissance du Fils de Dieu, engendré par le Père avant tous les siècles. Cette triple liturgie s’est également perpétuée dans des Églises protestantes.

Messe de minuit à Rome

La Messe de minuit est aussi célébrée à Rome, au Vatican, ou c’est le Pape en personne, qui officie, cette messe de minuit est retransmise chaque année, par la télévision, dans tous les pays. La messe de minuit est aussi célébrée chaque année à Bethléem.

Lors de la messe de minuit on célèbre « le passage des ténèbres à la lumière »  l’annonce de la naissance d’un enfant,  « Prince de la paix », connu sous le nom de l’enfant Jésus, que l’on retrouve dans l’évangile de Luc, où il est raconté la naissance de Jésus et l’annonce des anges aux bergers.

On y chante les vieux chants de Noël  » Il est né le divin enfant », « Douce nuit », « Venez divin messie » etc. et la proclamation de l’évangile se termine souvent par le chant du Gloire à Dieu.

Dans beaucoup d’églises on peut voir la crèche, qui met en scène la Nativité, parfois, il s’agit d’une crèche vivante avec une mise en scène.

Pour beaucoup il est très important de se rendre en famille à la messe de minuit. En Italie et en Provence, la coutume veut que la messe commence par une procession des bergers jusqu’à l’Autel accompagnant un agneau enrubanné, porté dans une charette décorée et illuminée, tirée par un bélier.

Cette coutume porte le nom de cérémonie du pastrage, elle réitère les gestes des bergers de la crèche qui allaient présenter à l’enfant Jésus leur plus jeunes agneaux.