Le chevillement, un maléfice employé par les sorciers

Pratique du chevillement

Le chevillement était un maléfice pratiqué par les bergers qui consistait à planter une cheville en bois ou en fer dans un mur pour rendre un homme impuissant ou l’empêcher d’uriner.
Le chevillement est une sorte de maléfice employé par les sorciers et surtout par les bergers. C’est un envoûtement d’un mode particulier. La personne chevillée ne peut plus évacuer les matières solides ou liquides qui ont servi à l’entretien de l’organisme.

Le nom de ce maléfice lui vient de ce que, pour le faire, on se sert d’une cheville de bois ou de fer qu’on plante dans la muraille, en disant, après maintes conjurations : Que ceci que je bouche soit bouché en mon ennemi.

Le Diable, qui parfois aime à se divertir, chevilla un jour la seringue d’un apothicaire, si l’on en croit la Légende dorée, en fourrant invisiblement sa queue dans le piston. L’homme de l’art, voyant que la drogue laxative ne voulait pas sortir pour le soulagement du malade, fut pris d’un désir irrésistible de souffler dans la canule; mal lui en prit, car il fut contraint d’avaler le lavement.

Le chevillement était associé à la sorcellerie et à la magie noire, et était souvent utilisé pour se venger d’un ennemi ou pour punir quelqu’un qui avait transgressé un interdit. On croyait que le maléfice était particulièrement puissant car il touchait à une fonction corporelle essentielle, et que la douleur infligée était à la fois physique et magique.

Protection contre le maléfice

Il existait différentes croyances et pratiques pour se protéger du chevillement ou pour en guérir. Certaines personnes portaient des amulettes, pantacles ou des talismans pour les protéger du maléfice, tandis que d’autres consultaient des sorciers blancs ou des guérisseurs traditionnels pour obtenir un contre-sort.

Pour empêcher l’effet de ce charme, il faut cracher sur le soulier du pied droit avant de s’en chausser.

Le chevillement illustre la peur et la fascination que les sociétés ont eues pour la sorcellerie et la magie à travers les siècles.

Le chevillement, un maléfice employé par les sorciers