Aller au contenu

Le coronavirus est-il un fléau de Dieu ?

Depuis la nuit des temps, les épidémies, comme les autres catastrophes « naturelles », ont été attribuées à des vengeances divines ou à malédictions des forces du Mal.

Lorsqu’une communauté était frappée d’un fléau épidémique, seul un sacrifice pouvait conjurer la catastrophe. Plus le fléau était important, plus le sacrifice et le bouc émissaire devaient également l’être.

Pour se réconcilier avec les dieux,qui avaient déchaîné les éléments ou la maladie, il fallait les apaiser par un sacrifice expiatoire.

Philostrate, dans sa Vie d’Apollonius de Tiane, nous conte le drame de la ville d’Éphèse, en proie à une terrible épidémie de peste qui met en danger l’existence même de la ville. Un mendiant étranger est identifié comme le responsable de l’épidémie. C’est sa mort par lapidation qui va apaiser les dieux et donc chasser la peste.

Selon Philostrate, c’est Apollonius qui aurait identifié le « coupable » et enjoint à la population d’Éphèse de le lapider dans le théâtre même où l’on honorait Hercule.

Lors de son supplice, le vieil étranger aveugle se serait révélé être en réalité un démon déguisé et, une fois que les pierres de sa lapidation le recouvrant furent retirées, il avait complètement disparu. Le lieu de sa lapidation fut choisi pour y ériger une statue d’Hercule et l’épidémie se termina.

Selon la même logique,dans l’Ancien Testament , le doigt de Dieu déclenche des tragédies. Courroucé, le Tout-Puissant peut provoquer chez les Égyptiens et leurs animaux une éruption de pustules (Exode 9,8-12).

Au Moyen Âge, des sacrifices expiatoires semblables frappent les Juifs ou les sorcières, considérés comme coupables de la diffusion de la peste ou d’une épidémie transmise par l’eau corrompue d’un puits.

L’absence de connaissances scientifiques permettait de croire à ce lien entre la fin d’une épidémie et la nécessité d’un sacrifice humain.

C’est la violation de l’ordre divin qui entraîne la colère divine et celle-ci peut se déchaîner à travers divers types de catastrophes, parmi lesquelles les épidémies.

Jusqu’à l’aube de notre siècle, des autorités religieuses catholiques n’ont pas manqué d’attribuer ces fléaux alternativement au doigt de Dieu ou au pouvoir du Diable. La grippe espagnole ou le sida furent encore présentés par certains comme des maladies envoyées par Dieu.

En 2010, Mgr Léonard, futur archevêque de Malines-Bruxelles, n’avait-il pas suscité l’étonnement, voire le scandale, en présentant l’épidémie de sida comme une « manifestation de la justice immanente » ?

Même si « immanente » est le contraire de transcendante, la maladie apparaît en quelque sorte comme la conséquence du jugement de Dieu sur les comportements des êtres humains, et l’homme en serait donc responsable.

L’épidémie de coronavirus qui traverse actuellement nos pays est-elle attribuée aux mêmes causes ?

Si on excepte le clergé polonais, qui a proposé de multiplier les messes pour faire face au virus, et quelques hésitations en Italie (Aller prier à l’église, n’est-ce pas une urgence aussi justifiée qu’aller chercher à manger ?), les diverses religions présentes en Europe ont très généralement suivi les consignes sanitaires des gouvernements, et n’ont pas hésité à fermer leurs lieux de culte et à supprimer les offices publics pour éviter la dispersion du virus.

Et si le pape François a fait à pied un pèlerinage dans Rome déserte le 15 mars, c’était pour implorer un miracle et la fin de la pandémie. Mais il n’a pas accusé le Ciel de se venger par le coronavirus des péchés des hommes.

L’épidémie n’a pas été gérée en Europe occidentale en fonction de forces invisibles.

Le divin – au moins au sens classique – a quitté le domaine épidémiologique. Un signe peut-être de la sécularisation inéluctable de notre société ?

source
dis-lui pour moi belle histoire d'amour e-book gratuit
Gloireadieu.com utilise des cookies provenant de Google pour fournir ses services et analyser le trafic. Votre adresse IP et votre user-agent, ainsi que des statistiques relatives aux performances et à la sécurité, sont transmis à Google afin d'assurer un service de qualité, de générer des statistiques d'utilisation, et de détecter et de résoudre les problèmes d'abus.
Cookies settings
Accepter
Politique en matière de cookies
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
  • Qui sommes-nous ?

    L’adresse de notre site Web est : https://www.gloireadieu.com/

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur.
    • Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages.
    • Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web.
Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.  
Save settings
Cookies settings