Que représentent les symboles de la nuit d’Halloween?

Halloween vient de l’expression anglaise « All Hallows Eve »?, qui signifie « veille de la Toussaint ». N’y a-t-il donc pas là, pour les catholiques, une occasion de redécouvrir la Toussaint ?

Il est difficile de comparer Halloween à la Toussaint car ces deux fêtes sont totalement contradictoires.

Les symboles d’Halloween

Les images emblématiques d’Halloween datent de plusieurs siècles et  sont chargées de sens. Beaucoup de ces symboles sont liés à nos inquiétudes face à la mortalité humaine, au danger et à la peur .

Chaque année en octobre, à l’approche d’Halloween, nous sommes entourés de ces symboles devenus familiers. Partout où nous regardons, il y a la lueur vacillante d’une citrouille, des toiles d’araignées et des gens portant des crocs sanglants ou des chapeaux de sorcière.

Mais d’où viennent ces symboles classiques de la nuit d’Halloween?

Squelettes et fantômes

Les squelettes et les fantômes ont des racines dans l’ancien festival celtique de Samhain, dont dérive l’Halloween moderne.

Le festival avait lieu dans la nuit du 31 octobre, marquant la fin de la saison des récoltes et le début de l’hiver sombre et froid. C’était une fête des morts. Les Celtes croyaient que cette nuit-là, la le voile qui sépare le royaume des vivants et des morts devenait si fin que, l’espace d’une nuit, les morts pouvaient revenir retrouver les personnes qu’ils avaient aimé et marcher parmi les vivants.

Cette association du «jour des morts» reste encore forte aujourd’hui. C’est pourquoi les symboles de la mort – tels que les cimetières et les maisons hantées – sont omniprésents durant Halloween. Les squelettes et les fantômes sont aussi des rappels symboliques de l’au-delà, de la mort et de la mortalité humaine.

La citrouille lumineuse

A l’origine on utilisait un navet et pas une citrouille. Selon le folklore irlandais , un homme surnommé « Stingy Jack » a joué un tour au diable et a été condamné à errer à jamais sur la terre sans lieu de repos.

Armé seulement de la braise du diable pour éclairer le chemin, Jack le plaça dans un navet taillé et en fit une lanterne de fortune.  Depuis, les Irlandais l’appellent «Jack of the Lantern» ou «Jack O’Lantern».

À la Saint-Sylvestre  les Irlandais et les Écossais taillent une tête dans des  navets et des pommes de terre et placent des braises à l’intérieur dans l’espoir de conjurer les mauvais esprits. Les immigrés européens ont adapté cette tradition lorsqu’ils se sont rendus aux États-Unis.

Découvrant que les citrouilles étaient plus pratiques à tailler que les navets la citrouille est devenue un des symboles d’Halloween.

De nos jours, les citrouilles éclairées sont devenues un spectacle familier sur les rebords des fenêtres et les portes pour protéger la maison contre l’esprit du mal durant cette fameuse nuit du 21 octobre.

Vampires

Toutes les civilisations ont des légendes et du folklore sur des entités surnaturelles, démoniaques et buveuses de sang, les vampiresprimitifs. Mais le roman d’horreur classique de 1897 de Bram Stoker, Dracula, a vraiment donné vie à la version moderne des vampires.

Ces créatures sont synonymes d’horreur et de morts-vivants, on les décrit souvent comme des revenants, des cadavres humains qui reviennent de la tombe pour tourmenter les vivants. Leur lien avec la mort et le surnaturel en font un symbole approprié pour Halloween.

Chauves-souris

Les chauves-souris ont longtemps été associées au mystère, au mal, à la mort et au surnaturel. Elles ne sont actives que la nuit et vivent dans des grottes qui évoquent le monde souterrain. Lorsque les Celtes célébraient la fin des récoltes le 31 octobre, ils allumaient des feux de joie pour éloigner les mauvais esprits. Les feux  attireraient les insectes et les chauves-souris, depuis les chauves-souris sont restées associées à la fête d’Halloween et au festival Shamain.

Chats noirs

La connexion entre les chats noirs, les sorcières et le mal remonte à très longtemps.

Dans l’Europe médiévale , il était de notoriété publique que le diable pouvait se transformer en chat noir. Au cours des chasses aux sorcières, il a souvent été constaté que les accusés étaient accompagnés de chats noirs. A cause de leur couleur les chats passaient inaperçs dans le noir et  semblaient être des partenaires parfaits pour les sorcières et les démons.

La couleur noire est souvent associée à la mort, à la malchance, au mystère et au mal . Il n’est donc pas surprenant que les chats noirs soient devenus des objets de superstition. Avec leurs yeux brillants comme des orbes et leur fourrure noire, ils ajoutent une touche fantastique à la nuit d’Halloween.

Araignées et toiles d’araignée

L’araignée est un symbole mythique puissant et ancien. Dans de nombreuses légendes l’araignée est associée  au surnaturel parce qu’elle peut tisser une toile, elle symbolise aussi le danger, la peur et la tromperie.

Les toiles d’araignées accompagnent naturellement la pour leur présence qui évoque instantanément le sentiment d’abandon et de renouveau.

Sorcières

Le symbole par excellence de Halloween est peut-être la sorcière. L’image emblématique d’une sorcière telle que nous la voyons aujourd’hui est une caricature, mais elle est toujours étroitement associée au mal et au malheur.

En fait, l’industrie des cartes de voeux a ajouté des sorcières aux cartes d’Halloween à la fin des années 1800, pensant qu’elles seraient une bonne représentation visuelle de la fête des morts. Au Moyen Âge, la sorcellerie était associée au culte du diable et à la magie noire, et elle était largement redoutée dans toute l’Europe. Les chasses aux sorcières qui se sont déroulées plus tard en Europe et en Amérique ont provoqué une hystérie généralisée, des milliers de femmes étant accusées de sorcellerie et de meurtre. Les sorcières sont aussi des figures littéraires souvent décrites dans de nombreux contes populaires européens.

Idées de décorations pour Halloween